SF - Festival Events Editeurs http://feed.informer.com/digests/VXNHZYBX3V/feeder SF - Festival Events Editeurs Respective post owners and feed distributors Sun, 23 Aug 2020 02:18:11 +0200 Feed Informer http://feed.informer.com/ Campus Miskatonic (Verdun, 55) http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?article151 Editions Malpertuis urn:uuid:d6f489cf-d802-94e9-b68d-97a5ee84e2b0 Fri, 08 Nov 2024 10:00:00 +0100 <p>Cet événement annuel tourne, comme son nom l'indique, autour de H. P. Lovecraft et de son univers. Il est propulsé par une association à laquelle vous pouvez adhérer. <br class='autobr' /> Il sera cette année sur le thème de la Grande Guerre, Lovecraft et la weird fiction. Pour Malpertuis, Christophe Thill et Bastien Bertine (auteur de Zothique) seront présents. Venez nous y retrouver et écouter ce qu'on a à en dire, à Verdun les 8 et 9 novembre. <br class='autobr' /> https://campusmiskatonic.fr/</p> - <a href="http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?rubrique7" rel="directory">Agenda</a> Aventuriales (Ménétrol, 63) http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?article152 Editions Malpertuis urn:uuid:bde8f3bd-3379-2d00-c952-3626ab4e66aa Sat, 28 Sep 2024 10:00:00 +0200 <p>On ne présente plus les Aventuriales, ce festival dont un petit groupe de passionnés a réussi à faire un des grands et beaux événements annuels de l'imaginaire. Il se déroule en pleine Terre du Milieu (enfin, en Auvergne, quoi) les 28 et 29 septembre. <br class='autobr' /> Non seulement Malpertuis y est présent (et comment !) mais vous nous retrouverez aussi comme animateurs lors de la soirée cinéma d'ouverture, qui aura lieu le vendredi 27 au soir au cinéma Arcadia de Riom ! <br class='autobr' /> https://www.aventuriales.fr/ (...)</p> - <a href="http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?rubrique7" rel="directory">Agenda</a> Etrange Grande (Hettange-Grande, 57) http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?article153 Editions Malpertuis urn:uuid:4969aa07-0914-f023-5e9b-b20e713e2388 Sat, 07 Sep 2024 10:00:00 +0200 <p>Ce festival lorrain tiendra sa nouvelle édition les 7 et 8 septembre. Vous pourrez nous y retrouver. <br class='autobr' /> https://www.etrange-grande.fr/</p> - <a href="http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?rubrique7" rel="directory">Agenda</a> Les sorties du mois d'avril 2024 ! https://www.bragelonne.fr/blog/les-sorties-du-mois-davril-2024/ SF | Bragelonne urn:uuid:67ae4ae8-15ea-0af6-1d2c-7ddce0a2b697 Thu, 11 Apr 2024 22:07:03 +0200 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/eeL9duRa/uploads/blog/2024/parutions/brage-avril-2024-01-ban.jpg"> La tournée d’avril de Stéphane Arnier https://mnemos.com/2024/04/10/la-tournee-davril-de-stephane-arnier/ Mnémos urn:uuid:648d12e9-5f7b-fa65-e260-5fda29c85939 Wed, 10 Apr 2024 14:58:38 +0200 Dès le 20 avril, venez à la rencontre de Stéphane Arnier à l&#8217;occasion de sa venue en France ! Auteur de La brume l&#8217;emportera, notre pépite de l&#8217;imaginaire 2024, Stéphane [&#8230;] <p>Dès le 20 avril, <strong>venez à la rencontre de Stéphane Arnier</strong> à l&#8217;occasion de sa venue en France !</p> <p>Auteur de <em><a href="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/">La brume l&#8217;emportera</a></em>, notre pépite de l&#8217;imaginaire 2024, Stéphane Arnier sera :</p> <p>&#8211; le <strong><a href="https://mnemos.com/evenement/stephane-arnier-a-la-librairie-du-cap/">20 avril à la librairie du Cap à Saint-Laurent-du-Var</a></strong> pour une séance de dédicaces,<br>&#8211; le <a href="https://mnemos.com/evenement/rencontre-avec-stephane-arnier-a-la-librairie-dernier-rempart/"><strong>26 avril à la librairie Dernier Rempart à Antibes</strong></a> pour une rencontre, suivie d&#8217;une dédicace,<br>&#8211; le <strong><a href="https://mnemos.com/evenement/stephane-arnier-a-la-librairie-la-pleiade/">27 avril à la librairie La Pléiade à Cagnes-sur-Mer</a></strong> pour une séance de dédicaces.</p> <figure class="wp-block-image size-large"><img fetchpriority="high" decoding="async" width="736" height="1024" src="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-736x1024.jpg" alt="" class="wp-image-5168" srcset="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-736x1024.jpg 736w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-216x300.jpg 216w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-768x1069.jpg 768w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-1104x1536.jpg 1104w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-300x417.jpg 300w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-600x835.jpg 600w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK-64x89.jpg 64w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-La-Brume-lemportera-2024-OK.jpg 1380w" sizes="(max-width: 736px) 100vw, 736px" /></figure> Nous avons besoin de vous : V. 20 ANS DE VOLTE – LE LIVRE ANNIVERSAIRE https://lavolte.net/nous-avons-besoin-de-vous-v-20-ans-de-volte-le-livre-anniversaire/ La Volte urn:uuid:48624da1-951f-7e6e-536a-89c24ac986ff Tue, 09 Apr 2024 17:11:33 +0200 Nous lançons pour la première fois de notre histoire une campagne de financement sous forme de souscription pour un livre exceptionnel : V. Vingt ans de Volte.  <p><a href="https://lavolte.net/nous-avons-besoin-de-vous-v-20-ans-de-volte-le-livre-anniversaire/" rel="nofollow">Source</a></p> Alain Damasio en tournée pour « Vallée du silicium », son nouveau livre https://lavolte.net/alain-damasio-en-tournee-pour-vallee-du-silicium-son-nouveau-livre/ La Volte urn:uuid:1eb1809b-179e-bd11-525c-75f685ae6b98 Tue, 09 Apr 2024 17:02:13 +0200 À l&#8217;occasion de la parution de son nouveau livre Vallée du silicium, Alain Damasio participera à plusieurs émissions et à plusieurs événements au cours de ce mois d&#8217;avril 2024. Découvrez Vallée du silicium dans toutes les bonnes librairies dès le 12 avril.Apprenez en plus sur le site des éditions du Seuil <p><a href="https://lavolte.net/alain-damasio-en-tournee-pour-vallee-du-silicium-son-nouveau-livre/" rel="nofollow">Source</a></p> Édition 2024 – HARMONIE https://www.utopiales.org/edition-2024-harmonie/ Les Utopiales urn:uuid:8a0b611d-572c-8e15-87e0-04524cf0c74e Tue, 09 Apr 2024 15:17:55 +0200 <p>Du 30 octobre au 3 novembre « Être bon, c&#8217;est être en harmonie avec soi-même. La discorde, c&#8217;est être forcé à être en harmonie avec les autres. » Oscar Wilde En 2023, les Utopiales se sont interrogées sur les moyens de transmission à notre disposition, du partage des savoirs, de la culture et des richesses <a href="https://www.utopiales.org/edition-2024-harmonie/" class="entry__more-link">[&#8230;]</a></p> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/edition-2024-harmonie/">Édition 2024 &#8211; HARMONIE</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p> <h2 class="wp-block-heading has-text-align-center">Du 30 octobre au 3 novembre</h2> <p class="has-text-align-center"><strong>« Être bon, c&#8217;est être en harmonie avec soi-même. La discorde, c&#8217;est être forcé à être en harmonie avec les autres. » Oscar Wilde</strong></p> <p class="has-text-align-left">En 2023, les Utopiales se sont interrogées sur les moyens de transmission à notre disposition, du partage des savoirs, de la culture et des richesses vers l’héritage qui en résulte et qui sera légué après nous. Fortes de ces réflexions, cette année, les auteur·ices, scientifiques et artistes dépassent la question de l’héritage pour partir en quête de « l’Harmonie ». Nos intervenant·es scruteront ses différentes facettes, chercheront à déterminer si ce tout qui fonctionne ensemble, en simultané est synonyme de Paix ou d&#8217;Équilibre, s’intéresseront à ses Cycles et ses inévitables Dissonances qu’elles soient cognitives, éthiques ou générationnelles. Notre société peut-elle atteindre cette harmonie rêvée ou, comme le disait Oscar Wilde “Être bon, c&#8217;est être en harmonie avec soi-même. La discorde, c&#8217;est être forcé à être en harmonie avec les autres.”<a href="https://www.linkedin.com/feed/hashtag/?keywords=utopiales2024&amp;highlightedUpdateUrns=urn%3Ali%3Aactivity%3A7183449827811196928">hashtag#Utopiales2024</a><br></p> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/edition-2024-harmonie/">Édition 2024 &#8211; HARMONIE</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p> Campagne de précommande pour Foxglove King ! https://www.bragelonne.fr/blog/campagne-de-precommande-pour-foxglove-king/ SF | Bragelonne urn:uuid:7321ee6b-dda1-4a6b-18f4-37f37b2e1555 Tue, 09 Apr 2024 13:02:32 +0200 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/RBQtmXAW/uploads/operation/2024/foxgloveking-ban-2.jpg"> Invités 2024 https://www.aventuriales.fr/2024/04/07/invit%C3%A9s-2024/ www.aventuriales.fr Blog Feed urn:uuid:a80b9179-e5dc-3f82-d998-ab71ef6ea70e Sun, 07 Apr 2024 10:12:53 +0200 <?xml version="1.0"?> <div id="cc-matrix-6078316425"><div id="cc-m-19832125625" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 45.62%;"> <div id="cc-matrix-6078316525"><div id="cc-m-19832125725" class="j-module n j-gallery "><div id="cc-m-gallery-19832125725" class="cc-m-gallery-container cc-m-gallery-slider cc-m-gallery-slider-fullscreen-enabled "> <ul> <li> <a rel="lightbox[19832125725]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i9961e2434dfc7832/version/1712478724/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i9961e2434dfc7832/version/1712478724/image.png" data-orig-width="2048" data-orig-height="2025" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19832125725]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i624fdf96a7092c79/version/1712478724/image.jpg" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i624fdf96a7092c79/version/1712478724/image.jpg" data-orig-width="2048" data-orig-height="2048" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19832125725]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i1d14a296c7dff43e/version/1712478724/image.jpg" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i1d14a296c7dff43e/version/1712478724/image.jpg" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19832125725]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/idac4848910ffbd7e/version/1712478724/image.jpg" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/idac4848910ffbd7e/version/1712478724/image.jpg" data-orig-width="2048" data-orig-height="2048" alt=""/></a> </li> </ul> <div class="cc-m-gallery-slider-bar"> <div class="cc-m-gallery-slider-thumbnails-wrapper"> <div class="cc-m-gallery-slider-thumbnails"> <a data-slide-index="0" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i9961e2434dfc7832/version/1712478724/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="1" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i624fdf96a7092c79/version/1712478724/image.jpg" alt=""/> </a> <a data-slide-index="2" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i1d14a296c7dff43e/version/1712478724/image.jpg" alt=""/> </a> <a data-slide-index="3" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/idac4848910ffbd7e/version/1712478724/image.jpg" alt=""/> </a> </div> </div> </div> <a href="javascript:" class="cc-m-gallery-slider-fullscreen "></a> </div> <script id="cc-m-reg-19832125725">// </script></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 52.37%;"> <div id="cc-matrix-6078316625"><div id="cc-m-19832125925" class="j-module n j-text "><p> &#xA0; </p> <p> &#xA0; </p> <p> <strong>Illustrateur :</strong> Thomas Puggelli </p> <p> &#xA0; </p> <p> <strong>Parrain :</strong> / </p> <p> &#xA0; </p> <p> <strong>Marraine :</strong> / </p> <p> &#xA0; </p> <p> <strong>Invit&#xE9; d'Honneur :</strong> / </p> <p> &#xA0; </p> <p> <strong>Les autres invit&#xE9;s :</strong> <strong><br/></strong> </p> <p> &#xA0; </p> <p> &#xA0; </p> <p> Laur&#xE9;at du Prix Aventuriales 2024 : annonce septembre 2024 </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832126025" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832128725" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 25.87%;"> <div id="cc-matrix-6078317625"><div id="cc-m-19832128825" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832128925" class="j-module n j-header "><h3 class="" id="cc-m-header-19832128925">Illustrateur 2024</h3></div><div id="cc-m-19832129025" class="j-module n j-imageSubtitle "><figure class="cc-imagewrapper cc-m-image-align-1"> <img srcset="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=217x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ib3827dce45ee4e5f/version/1712477896/image.png 217w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=320x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ib3827dce45ee4e5f/version/1712477896/image.png 320w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=434x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ib3827dce45ee4e5f/version/1712477896/image.png 434w" sizes="(min-width: 217px) 217px, 100vw" id="cc-m-imagesubtitle-image-19832129025" src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=217x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ib3827dce45ee4e5f/version/1712477896/image.png" alt="" class="" data-src-width="2480" data-src-height="2452" data-src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=217x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ib3827dce45ee4e5f/version/1712477896/image.png" data-image-id="11757137325"/> </figure> <div class="cc-clear"></div> <script id="cc-m-reg-19832129025">// </script></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 44.38%;"> <div id="cc-matrix-6078317725"><div id="cc-m-19832129125" class="j-module n j-text "><p style="text-align: center;"> &#xA0; </p> <p style="text-align: center;"> <span style="font-size: 26px;"><strong>Thomas Puggelli</strong></span> </p> <p> &#xA0; </p></div><div id="cc-m-19832129225" class="j-module n j-text "><p style="text-align: justify;"> Artiste conceptuel et illustrateur fran&#xE7;ais ainsi que graphiste. Il a &#xE9;t&#xE9; obs&#xE9;d&#xE9; par la science-fiction et l'art conceptuel toute sa vie, bien avant d'apprendre que cela pouvait &#xEA;tre un vrai travail r&#xE9;mun&#xE9;r&#xE9; ! </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 25.72%;"> <div id="cc-matrix-6078317825"><div id="cc-m-19832137425" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-2"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-2" data-action="button" href="https://www.artstation.com/thomas_puggelli" target="_blank" data-title="Site"> Site </a> </div> </div><div id="cc-m-19832140425" class="j-module n j-gallery "><div class="cc-m-gallery-container cc-m-gallery-stack clearover" id="cc-m-gallery-19832140425"> <div class="cc-m-gallery-stack-item" id="gallery_thumb_11757145325" data-sort="0"> <a rel="lightbox[19832140425]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i58ab53f72e7edbb4/version/1712478771/image.jpg" data-title="" data-sort="0"><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=682x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i58ab53f72e7edbb4/version/1712478771/image.jpg" data-orig-width="2048" data-orig-height="2048" alt=""/></a> </div> <div class="cc-m-gallery-stack-item" id="gallery_thumb_11757145425" data-sort="1"> <a rel="lightbox[19832140425]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i5fb896d945e1bba5/version/1712478771/image.jpg" data-title="" data-sort="1"><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=682x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i5fb896d945e1bba5/version/1712478771/image.jpg" data-orig-width="2048" data-orig-height="2048" alt=""/></a> </div> <div class="cc-m-gallery-stack-item" id="gallery_thumb_11757145525" data-sort="2"> <a rel="lightbox[19832140425]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=2048x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i927eb4b0f9e53241/version/1712478771/image.jpg" data-title="" data-sort="2"><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=682x2048:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/i927eb4b0f9e53241/version/1712478771/image.jpg" data-orig-width="2048" data-orig-height="2048" alt=""/></a> </div> </div> <script id="cc-m-reg-19832140425">// </script></div><div id="cc-m-19832140525" class="j-module n j-text "><p> <span style="font-size: 8px;">Illustration Thomas Puggelli &#x2014; reproduction interdite !</span> </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832126925" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 25.87%;"> <div id="cc-matrix-6078317025"><div id="cc-m-19832127025" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832127125" class="j-module n j-header "><h3 class="" id="cc-m-header-19832127125">Marraine 2024</h3></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 44.38%;"> <div id="cc-matrix-6078317125"><div id="cc-m-19832127425" class="j-module n j-text "><p style="text-align: center;"> <span style="font-size: 18px;">&#xA0;</span> </p> <p> <strong>&#xA0;</strong> </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 25.72%;"> <div id="cc-matrix-6078317225"></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832127825" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 25.87%;"> <div id="cc-matrix-6078317325"><div id="cc-m-19832127925" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832128025" class="j-module n j-header "><h3 class="" id="cc-m-header-19832128025">Parrain 2024</h3></div><div id="cc-m-19832128225" class="j-module n j-text "><p> <span style="font-size: 8px;">@photo : /<br/></span> </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 44.38%;"> <div id="cc-matrix-6078317425"><div id="cc-m-19832128325" class="j-module n j-text "><p style="text-align: center;"> &#xA0; </p> <p style="text-align: center;"> <span style="font-size: 24px;"><strong>&#xA0;</strong></span> </p> <p style="text-align: center;"> &#xA0; </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 25.72%;"> <div id="cc-matrix-6078317525"></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832126125" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 25.76%;"> <div id="cc-matrix-6078316725"><div id="cc-m-19832142825" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832126225" class="j-module n j-header "><h3 class="" id="cc-m-header-19832126225">Invit&#xE9; d'honneur</h3></div><div id="cc-m-19832126425" class="j-module n j-text "><p> <span style="font-size: 8px;">@photo :</span>&#xA0; </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 44.38%;"> <div id="cc-matrix-6078316825"><div id="cc-m-19832126525" class="j-module n j-text "><p style="text-align: center;"> &#xA0; </p> <p style="text-align: center;"> <span style="font-size: 20px;">&#xA0;</span> </p> <p style="text-align: center;"> &#xA0; </p></div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 25.82%;"> <div id="cc-matrix-6078316925"></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832129425" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 25.87%;"> <div id="cc-matrix-6078317925"><div id="cc-m-19832129525" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 44.38%;"> <div id="cc-matrix-6078318025"></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 25.72%;"> <div id="cc-matrix-6078318125"></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div><div id="cc-m-19832134925" class="j-module n j-hr "> <hr/> </div><div id="cc-m-19832135025" class="j-module n j-hgrid "> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 18.4%;"> <div id="cc-matrix-6078320025"><div id="cc-m-19832135125" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-1"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-1" data-action="button" href="/le-salon/salons-pr&#xE9;c&#xE9;dents/aventuriales-2023/" data-title="Maisons d'&#xE9;ditions"> Maisons d'&#xE9;ditions </a> </div> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 18.4%;"> <div id="cc-matrix-6078320125"><div id="cc-m-19832135225" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-1"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-1" data-action="button" href="/le-salon/salons-pr&#xE9;c&#xE9;dents/aventuriales-2023/" data-title="Stands illustrations"> Stands illustrations </a> </div> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 18.4%;"> <div id="cc-matrix-6078320225"><div id="cc-m-19832135325" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-1"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-1" data-action="button" href="/le-salon/salons-pr&#xE9;c&#xE9;dents/aventuriales-2023/" data-title="Animations"> Animations </a> </div> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column" style="width: 18.4%;"> <div id="cc-matrix-6078320325"><div id="cc-m-19832135425" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-2"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-2" data-action="button" href="/le-salon/salons-pr&#xE9;c&#xE9;dents/aventuriales-2023/" data-title="Artisans"> Artisans </a> </div> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-separator" data-display="cms-only"><div></div></div> <div class="cc-m-hgrid-column last" style="width: 18.4%;"> <div id="cc-matrix-6078320425"><div id="cc-m-19832135525" class="j-module n j-callToAction "><div class="j-calltoaction-wrapper j-calltoaction-align-1"> <a class="j-calltoaction-link j-calltoaction-link-style-1" data-action="button" href="/le-salon/salons-pr&#xE9;c&#xE9;dents/aventuriales-2023/" data-title="Tables rondes"> Tables rondes </a> </div> </div></div> </div> <div class="cc-m-hgrid-overlay" data-display="cms-only"></div> <br class="cc-clear"/> </div></div> Olivier Bérenval nous parle de Musique du sang https://mnemos.com/2024/04/05/olivier-berenval-nous-parle-de-musique-du-sang/ Mnémos urn:uuid:ea277608-66b4-e545-d49d-0db182c817f5 Fri, 05 Apr 2024 11:27:26 +0200 A l’occasion de la sortie, le 10 avril prochain, de La Musique du Sang, Olivier Bérenval, auteur de sa préface, revient sur ce roman de Greg Bear, l&#8217;un des fondateur [&#8230;] <p>A l’occasion de la sortie, le 10 avril prochain, de <em><a href="https://mnemos.com/livre/la-musique-du-sang/">La Musique du Sang</a></em>, Olivier Bérenval, auteur de sa préface, revient sur ce roman de Greg Bear, l&#8217;un des fondateur du biopunk.</p> <p><strong>Pourquoi éditer Greg Bear ? Qu&#8217;est ce qui le définit ?</strong></p> <p>Greg Bear (1951-2022) était un véritable « <em>touche-à-tout</em> » de la science-fiction hard science&nbsp;: nanotechnologies, sciences génétiques, technologies spatiales, prospective géopolitique, mégastructures artificielles, sont autant de thèmes explorés dans la quarantaine de romans qu’il a publiés&nbsp;!</p> <p>À côté de son activité de romancier, Bear a aussi contribué au rayonnement de la science-fiction. Pendant plusieurs années, il a notamment assuré la présidence de la renommée SWFA . Avec d’autres passionnés, il a également créé ce qui allait devenir l’événement de référence de la pop culture de la Côte Ouest, le Comic-Con de San Diego.</p> <p>La carrière de Bear décolle réellement en 1983 avec un coup d’éclat : deux de ses nouvelles (dont<em> Le Chant des leucocytes</em>, à partir de laquelle <em>La Musique du sang</em> fut créée) remportent les Prix Hugo et Nebula.</p> <p>Cette série triomphante se poursuivra avec les romans comme <em>Eon</em> (1985) auquel Bear a ajouté une suite, <em>Éternité</em> (1988), et un préquel, <em>Héritage</em> (1995) pour constituer le cycle de <em>l’Hexamone</em>. Le premier roman de la série relate, au début du vingt-et-unième siècle, la découverte et l’exploration d’un astéroïde creusé (le « <em>Caillou</em> ») qui contient sept vastes chambres de dimensions colossales. Celles-ci sont alignées le long d’une artère appelée la « <em>Voie</em> » qui s’avère être un couloir s’étendant à l’infini, le long duquel existent des races extraterrestres en guerre et les lointains descendants de l’Humanité. Avec ce roman, Bear renoue avec la grande tradition de la science-fiction débridée qui nous emporte dans un souffle dans un univers lointain, peuplé d’êtres étranges.</p> <p>Voici ce que d’autres écrivains de SF disaient de l&#8217;approche d’écriture de Greg Bear&nbsp;:</p> <p>« <em>Greg avait le don de poser de très bonnes questions, comme : Et si la nanotechnologie était combinée à la fantastique puissance de calcul qui réside dans chaque cellule humaine ? ou encore : Et si les populations urbaines trouvaient des moyens de transformer les quartiers en des versions personnalisées du Paradis ? Il faisait partie de ces écrivains qui apprenaient en questionnant les scientifiques autour d’une bonne bière et il ne lâchait jamais prise. Il rédigeait les premiers chapitres de ses romans, les faisait circuler parmi les experts concernés et échangeait avec eux afin de créer un univers fictionnel le plus plausible possible.</em> » (David Brin, auteur du fameux <em>cycle de l’Élévation</em>).</p> <p>« <em>Ce que j’aimais dans son œuvre, c’est qu’elle embrassait librement tout ce que la science-fiction peut offrir&nbsp;: du futur lointain au présent, en passant par les aventures de créatures que nous ne connaissons que d’un passé lointain, il nous a emmenés dans un grand tour de manège grâce à son imagination débordante. </em>» (Robert Sawyer, l’un des plus célèbres auteurs canadiens de SF).</p> <p><strong><em><a href="https://mnemos.com/livre/la-musique-du-sang/">La Musique du sang</a></em> est l&#8217;un des romans fondateur du biopunk. Qu&#8217;est-ce que c&#8217;est&nbsp;?</strong></p> <p>Le biopunk et un sous-genre de la SF qui mêle armes biologiques, manipulations génétiques, mutations de tous ordres, souvent monstrueuses&nbsp;! Il se décline à la fois dans la littérature de l’imaginaire mais aussi dans le cinéma, les jeux vidéo. Le biopunk, issu du cyberpunk qui fait la part belle aux simulations, aux environnements virtuels, se subdivise d’ailleurs maintenant en nanopunk pour intégrer les dernières technologies. Les références sont trop nombreuses pour les citer, et vont des franchises horrifiques comme <em>Resident Evil</em> aux romans comme <em>BIOS</em> de Robert Charles Wilson ( une exploratrice génétiquement modifiée est envoyée sur une exoplanète hostile.) ou <em>Borne</em> de Jeff Vandermeer (une ville a été livrée aux expériences génétiques, où rôdent des ours volants et des <em>blobs</em> intelligents&nbsp;!)</p> <p>Le biopunk perpétue les anciennes interrogations d’auteurs tels que James Blish avec <em>Semailles Humaines </em>ou même Aldous Huxley avec <em>Le Meilleur des Mondes</em>. Qu’est-ce qui constitue la nature humaine ? Et à quel moment les mutations ou les manipulations génétiques transforment-elles radicalement l’humanité ? Ces questions sont <a href="https://mnemos.com/livre/la-musique-du-sang/">au cœur du roman</a> de Greg Bear.</p> <p><strong>Pouvez-vous nous dire quelques mots au sujet de <em>La Musique du sang</em> ? Peut-on parler de roman visionnaire au regard de la dernière pandémie&nbsp;?</strong></p> <p>Les pandémies fascinaient en effet Bear et on retrouve ce thème dans <em>La Musique du Sang</em> et aussi dans <em>L’échelle de Darwin</em>.</p> <p>Au début des années 1980, date de parution du roman, l’épidémie de VIH commençait enfin à être connue du grand public et lui a certainement inspiré certaines réflexion. Mais Bear a surtout été impressionné par le scientifique californien Eric Drexler et sa vision de l’émergence des nanotechnologies. L’un des personnages principaux de <em>La Musique du Sang</em> présente d’ailleurs bien des ressemblances avec Drexler&nbsp;!</p> <p>Mais au-delà de ces sujets, ce sont surtout les théories évolutionnistes qui passionnent&nbsp;Bear.</p> <p>Dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/la-musique-du-sang/">La Musique du Sang</a></em>, le généticien Vergil Ulam subira la destinée du Docteur Frankenstein, en donnant naissance à des cellules intelligentes, une création qui causera sa perte. Elles l’infecteront, puis se répandront dans le monde entier. Mais nous ne révèlerons rien de plus de l’intrigue&nbsp;!</p> <p><em>L’échelle de Darwin</em> (1999) et sa suite <em>Les Enfants de Darwin</em> (2003) relatent la propagation d’une maladie qui provoque des fausses couches, dont on découvre bientôt qu’il s’agit d’un réveil de l’ADN non codant qui donne naissance à des enfants génétiquement améliorés, constituant la prochaine étape de l’évolution humaine. Selon Bear, l’apparition de surhommes ne découle pas d’un processus néodarwinien avec la fameuse « <em>survie des plus aptes</em> » (seules les girafes à long cou survivent en périodes de sécheresse pour manger les feuillages les plus élevés), mais plutôt d’un processus transformiste lamarckien (les girafes, au fil des générations, voient leur cou s’allonger pour répondre aux exigences de leur environnement, ces traits héréditaires étant transmis aux générations suivantes). Cette évolution s’opère par « <em>sauts</em> » lorsque les circonstances l’exigent. Bear imagine ainsi que des séquences non codantes de notre ADN sont en réalité destinées à être activées lorsque notre environnement change radicalement, en période de stress « <em>civilisationnel</em> » pour ainsi dire.</p> <p>Ces théories évolutionnistes ont également inspiré l’auteur australien, Greg Egan, dans son roman <em>Téranésie</em> (1999) qui se déroule sur une île déserte du Pacifique. Un couple de biologistes indiens y étudie une espèce mystérieuse de papillons dont la lignée génétique ne ressemble à rien de connu.</p> <p><strong>Presque 30 ans après, le message de l&#8217;auteur est-il toujours aussi pertinent&nbsp;? A-t-il perdu de sa force ou le futur imaginé par Greg Bear peut effectivement être aussi terrifiant&nbsp;?</strong></p> <p>Sous le couvert de romans de science-fiction, Bear est animé de motivations de lanceur d’alerte. Car toute invention emporte sa part de risques, comme Oppenheimer qui se voyait en « <em>destructeur de mondes</em> » avec l’invention de la bombe atomique.</p> <p>Dans la plupart de ses ouvrages, Bear convoque des changements si décisifs pour notre espèce humaine, qu’ils impliquent parfois la survenance d’une apocalypse prenant des formes diverses, ou tout du moins la fin du monde tel que nous le connaissons. En ce sens, comme beaucoup d’auteurs de SF, il est fasciné par l’apparition d’un événement – catastrophique ou si transformateur que les conséquences sont tout aussi dévastatrices – et essaie d’en tirer certains enseignements.</p> <p>Toutefois, Greg Bear ne se limitait pas au rôle de Cassandre quant à notre avenir jugé calamiteux, car le changement d’un monde à un autre – la fin « <em>d’un monde</em> » et non celle « <em>du monde</em> » – est certes porteur de grands risques, mais aussi d’immenses espoirs. Bear avait sa propre conception de ses responsabilités ainsi que du rôle des auteurs de science-fiction au sein de notre société&nbsp;:</p> <p><em>« Nous ne sommes pas des prophètes. Nous ne sommes pas là pour informer les nantis sur la manière de gagner encore plus d’argent ni pour délivrer des conseils aux gouvernements de la planète. Nous ne sommes là que pour vous permettre de rêver et de concrétiser ces rêves, et également de provoquer, un peu à l’avance, certains de vos cauchemars, afin d’empêcher qu’ils ne se réalisent. »</em></p> PLANÈTE B : COMMENT SURVIVRE À LA FIN DU MONDE ? https://lavolte.net/planete-b-comment-survivre-a-la-fin-du-monde/ La Volte urn:uuid:dd59f84e-7cf4-24cb-2dcb-3314777f3796 Fri, 05 Apr 2024 11:10:03 +0200 Un nouvel épisode de Planète B, co-création de La Volte et de Blast, est sorti. Au menu : les plus grands récits post-apocalyptiques. La «&#160;collapsologie&#160;» est un courant de pensée qui évoque la possibilité de fin brutale et définitive des civilisations dans lesquelles nous vivons… et les moyens de s’y adapter. De quoi nourrir notre [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/planete-b-comment-survivre-a-la-fin-du-monde/" rel="nofollow">Source</a></p> Quelle sera la thématique des Utopiales 2024 ? https://www.utopiales.org/trouve-la-thematique-des-utopiales/ Les Utopiales urn:uuid:170e5eb1-406d-26d9-0625-3e18bfc51a14 Thu, 04 Apr 2024 12:26:24 +0200 <p>Trouve les lettres des cases roses pour faire apparaître la thématique.</p> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/trouve-la-thematique-des-utopiales/">Quelle sera la thématique des Utopiales 2024 ?</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p> <p class="has-text-align-center">Trouve les lettres des cases roses pour faire apparaître la thématique.</p> <div><iframe src='https://puzzel.org/fr/crossword/embed?p=-NucMKtKEpx1l4ws-GPO' width='100%' height='800' frameborder='0'></iframe></div> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/trouve-la-thematique-des-utopiales/">Quelle sera la thématique des Utopiales 2024 ?</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p> Une aventure spatiale hors du commun ! https://www.bragelonne.fr/blog/une-aventure-spatiale-hors-du-commun/ SF | Bragelonne urn:uuid:c2e09535-3313-5672-cb1c-8f03cb9d3f33 Thu, 04 Apr 2024 02:00:00 +0200 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/nqAiiUP8/uploads/blog/2024/amazonies-spatiales/banniere-site2.jpg"> Pierre Grimbert nous parle de Pax Elfica – Le lanternier https://mnemos.com/2024/04/03/pierre-grimbert-nous-parle-de-pax-elfica-le-lanternier/ Mnémos urn:uuid:70c5420e-01b5-42c7-e1e7-ba8dc931d431 Wed, 03 Apr 2024 12:02:54 +0200 &#8221; Quand les elfes, héros d&#8217;hier, deviennent les tyrans d&#8217;aujourd&#8217;hui, la résistance est l&#8217;unique choix face à l&#8217;oppression.&#8221; À l&#8217;occasion de la sortie de Le lanternier, Pierre Grimbert nous partage [&#8230;] <p class="has-text-align-center"><em>&#8221; Quand les elfes, héros d&#8217;hier, deviennent les tyrans d&#8217;aujourd&#8217;hui, la résistance est l&#8217;unique choix face à l&#8217;oppression.&#8221;</em></p> <p>À l&#8217;occasion de la sortie de <em><a href="https://mnemos.com/livre/pax-elfica-le-lanternier/">Le lanternier</a></em>, Pierre Grimbert nous partage quelques réflexions sur l&#8217;écriture de ce roman qui s&#8217;inscrit dans l&#8217;univers du jeu de rôle <em>Pax Elfica</em>.</p> <p><strong><em>Pax Elfica &#8211; Le lanternier</em> sort prochainement. Quelle a été l’idée à l’origine de ce roman ? Comment avez-vous décidé de plonger à votre tour dans cet univers de jeu de rôle créé par Claude Guéant ?</strong></p> <p>C’est Frédéric Weil, directeur éditorial des éditions Mnémos, qui m’a invité à découvrir l’univers de <em>Pax Elfica</em>, en évoquant la possibilité d’y développer un roman. J’ai été très vite conquis par l’ambiance et les secrets entourant la cité de Brenhaven, et dès lors j’étais enthousiaste à l’idée d’y plonger pour de bon, le temps d’un récit à partager avec les lecteurs de tous horizons.</p> <p><strong>Pouvez-vous nous dire quelques mots sur son intrigue&nbsp;?</strong></p> <p><em><a href="https://mnemos.com/livre/pax-elfica-le-lanternier/">Pax Elfica &#8211; Le lanternier</a></em> se situe dans un univers de fantasy riche de magie et de créatures fantastiques. L’action se situe principalement autour d’une ville d’inspiration médiévale, qui a échappé à la tyrannie d’un Nécromant par l’arrivée d’une armée d’elfes venus à son secours. Mais suite à la croissance soudaine d’une forêt au cœur même de cette cité, ces elfes ne sont jamais repartis, devenant même les nouveaux oppresseurs de la population. Beaucoup de mystères entourent ces événements, et ceux qui cherchent à les percer doivent agir dans l’ombre et la clandestinité.</p> <p><strong>Votre roman suit les aventures de Tolan, un nain, lanternier de profession, de sa femme Galaë et de leur protégé le jeune Veric. Pouvez-vous nous parler d&#8217;eux&nbsp;? Comment les avez-vous créé&nbsp;?</strong></p> <p>Tolan et Galaë sont des citoyens sans histoires, s’efforçant seulement de mener une vie tranquille, malgré l’oppression elfique. Ce sont les circonstances qui vont les pousser à sortir de leur confort, à se surpasser, à accomplir des actes parfois héroïques, alors que rien ne les prédisposait à cela. Pour lutter contre des tyrans, il me semblait important d’utiliser des gens ordinaires, plutôt que des aventuriers expérimentés. Leur motivation est ainsi évidente, et leurs actes beaucoup plus méritants.<br>C’est différent pour Veric, dont le profil semble aussi anodin, mais qui se révèle plus complexe. C’est un adolescent qui se cherche, dans un univers où les apparences sont parfois trompeuses, où tout n’est pas simplement blanc ou noir, et où chaque mystère enfin percé en révèle souvent bien d’autres.</p> <p><strong>L&#8217;univers de <em>Pax Elfica</em> est une sorte de transposition d&#8217;une partie de notre histoire moderne dans un univers de fantasy. Ce procédé permet-il de parler avec plus de facilité de certains sujets ou au contraire cela implique-t-il de faire très attention ?</strong></p> <p>Je ne me suis pas imposé de limite dans l’écriture, mon propos étant avant tout celui du divertissement. Ce qui n’empêche pas, bien sûr, d’évoquer des sujets tels que l’abus de pouvoir, l’injustice sociale ou la vanité de la guerre&nbsp;; et si ça participe à la réflexion générale de l’humanité, tant mieux. Mais <em><a href="https://mnemos.com/livre/pax-elfica-le-lanternier/">Le lanternier</a></em> est avant tout un voyage dans un univers imaginaire, en compagnie d’une poignée de personnages qui le sont tout autant.</p> <p><strong>Quand vous avez écrit<em> Pax Elfica &#8211; Le lanternier</em>, avez-vous travaillé en collaboration avec Claude Guéant ou étiez-vous seul à la barre ?</strong></p> <p>Tout cela s’est déroulé avec une merveilleuse facilité, de mon point de vue. J’ai d’abord fait valider les grandes lignes de mon synopsis par les auteurs de l’univers, pour vérifier la cohérence avec tout ce qu’ils avaient déjà mis en place. Puis j’ai soumis un premier chapitre, puis une demi-douzaine d’autres, et devant ces feux verts successifs j’ai pu écrire le reste du roman de manière autonome. J’étais très heureux de la validation finale, les changements à apporter étant infimes.</p> <p><strong>D’ailleurs… Écrire à partir d’un univers existant tout en le renouvelant doit induire certaines contraintes. Quelles sont-elles&nbsp;?</strong></p> <p>La première contrainte, évidente, était de respecter ce qui avait déjà été écrit, aussi bien dans les détails que dans l’ambiance. La deuxième était de pas divulgâcher les différentes intrigues du jeu de rôles. Dès le début aussi, je me suis moi-même imposé d’ouvrir ce récit au plus large public possible. Je souhaitais qu’il puisse intéresser les anciens joueurs de la campagne, même s’ils avaient déjà percé tous les mystères entourant Brenhaven. Je voulais aussi offrir un tremplin aux nouveaux joueurs, leur permettant de découvrir le lieu de leurs futures aventures, sans brader les surprises qui les attendent. Enfin, je tenais à ce que n’importe quel amateur de fantasy puisse embarquer dans ce voyage sans connaissance préalable de l’univers de <em>Pax Elfica</em>. J’ai donc imaginé une intrigue parallèle à toutes celles déjà en place, s’intégrant dans le décor sans l’altérer. <em><a href="https://mnemos.com/livre/pax-elfica-le-lanternier/">Le lanternier</a></em> est ainsi un roman à part entière, dont la lecture ne nécessite aucun pré-requis – mais bien sûr j’invite chacun à se faire convier à une table de jdr pour découvrir toute la profondeur des intrigues originelles.</p> <p><strong>Qu’est-ce qui vous a le plus plu dans ce projet&nbsp;?</strong></p> <p>Beaucoup de choses, parmi lesquelles le défi que cela représentait de m’inscrire dans un univers que je n’avais pas conçu, et d’en conserver l’esprit tout en y ajoutant mon bagage imaginaire. Cela m’a aussi permis de renouer avec le jdr, et de me souvenir que c’est bien par ce biais que j’étais venu à l’écriture. Enfin je me suis pris d’affection pour mes personnages, et j’aime l’idée qu’ils seront peut-être réutilisés comme figurants dans l’une ou l’autre campagne de jeu… Je ne manquerai pas moi-même une occasion de retourner à Brenhaven, et j’espère que les lecteurs apprécieront ce voyage dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/pax-elfica-le-lanternier/">Pax Elfica&nbsp;: Le lanternier</a></em>.</p> Trinity 2024 : Plus de 100 ebooks à 2.99€ ! https://www.bragelonne.fr/blog/trinity-2024-plus-de-100-ebooks-a-2-99eur/ SF | Bragelonne urn:uuid:d9c695e0-8ed9-67a0-8f40-3281e4ee3239 Wed, 03 Apr 2024 02:00:00 +0200 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/kgB6oGB6/uploads/operation/2024/trinity-2024.png"> Collection Blanche Nouveauté de Avril https://riviereblanche.com/index.html#heqHlINw RiviereBlanche urn:uuid:4d9cad06-38f6-d247-23df-e7a0d0947231 Tue, 02 Apr 2024 18:51:38 +0200 2234. Antoine Marvier. La Poche de Galamu - ​​​​​​​1er chapitre - 392 p. - 28 euros."Vaincus, Oui! Soumis, Jamais!” Prenez deux chevaliers que tout oppose, aussi orgueilleux que vindicatifs. Plantez-les sur un astéroïde perdu dans l'espace, prêts à s'affronter jusqu'à la mort. Puis laissez le destin les jeter dans la tourmente : de leur planète dévastée par une horde de barbares hurlants, de leur royaume assiégé par un Empire omnipotent et despotique. Côte à côte, en unissant enfin leurs forces, parviendront-ils à inverser le cours de l'histoire et émerger triomphants de LA POCHE DE GALAMU... ? <br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter Collection Noire Nouveauté de Avril https://riviereblanche.com/index.html#hiIcvdT2 RiviereBlanche urn:uuid:99d0146d-7e17-753a-f0c2-234d316bd7f3 Tue, 02 Apr 2024 18:51:38 +0200 180. Marion Lubréac. Syndrome47 - ​​​​​​​1er chapitre - 260 p. - 20 euros.<br>« Il est des pulsions qu’il faut refréner. Des envies qu’il faudrait apprendre à domestiquer. La damnation éternelle n’est pas un mythe. Elle est une punition qui peut affecter des générations. La folie est un mal étrange. Il est des êtres innocents qui hébergent en eux un être maléfique. Qui torture leur esprit ; les pousse à agir contre leur gré. En sont-ils conscients ? Pas toujours. Et c’est en cela qu’il est difficile de cerner leur personnalité. Certains d’entre eux réussissent toute leur vie à garder leur mal secret. Toute leur douleur, toute leur violence bouillonnent aux tréfonds d’eux- même, et restent irrémédiablement enterrées. ». <br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter Collection Fusée Nouveauté de Avril https://riviereblanche.com/index.html#xWiOSws0 RiviereBlanche urn:uuid:a499462b-cee1-767a-a815-1fe61d97f571 Tue, 02 Apr 2024 18:51:38 +0200 111. Gustavus W. Pope traduit par Jade Bounoua. Voyage sur Mars Tome 2 - ​​​​1er chapitre - 272 p. - 20 euros.Sur Mars existent trois races humanoïdes : les Martiens rouges, jaunes et bleus, qui ont atteint un niveau sophistiqué de technologie tout en préservant une société de type féodal avec duels et jeux d'épées. Hamilton tombe amoureux de la princesse Suhlamia au teint jaune, puis découvre que les Martiens doivent quitter leur planète en raison d'une catastrophe imminente : des météores bombardent la surface et ses lunes, Phobos et Deimos, menacent de s'écraser. Hamilton retourne sur Terre pour tenter de trouver une solution d’hébergement, mais une révolution martienne perturbe ses plans…<br><br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter Hexagon ClassicsNouveauté de Avril https://riviereblanche.com/index.html#X3ccWuoN RiviereBlanche urn:uuid:070481a4-2e38-df2d-ce03-f4d99aa9064b Tue, 02 Apr 2024 18:51:38 +0200 157. Cedroni. Trapper John (Tome 3) - ​​​​extrait - 568 p. - 40 euros.<br>Le trio incontournable de nos trois héros, l'audacieux Trapper John et ses deux comparses, Alambic et Mike, luttent contre les Anglais afin de conquérir l'indépendence de la jeune république des Etats-Unis. Cette BD classique du Studio Barbato, pilotée de main de maître par le grand Carlo Cedroni, inaugura en 1958 le magazine NEVADA de Lug dans lequel elle fut publiée pendant 90 numéros...<br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter Hexagon ComicsNouveauté de Avril https://riviereblanche.com/index.html#9Al0H23h RiviereBlanche urn:uuid:ae1e12b2-b578-e984-76ab-f4e797ef85e3 Tue, 02 Apr 2024 18:51:38 +0200 Strangers 6.7: Le Secret de Corsak - 54 pages n&b - 10 euros. Scénario: J.-M. Lofficier - Dessins: Martin Espinoza; Eduardo Garcia.<br>Dans un premier récit, Milos retrouve Corsak, dont les origines secrètes sont enfin révélées, et tous les deux affrontent le redoutable Karl Jaeger... Dans une seconde aventure, le Garde Républicain fait appel au fantôme de Barry Barrison pour sauver le Roi des Profondeurs de la terrifiante menace de Slyme et de T’ling, la Reine des Sirénides... Avec en vedettes extraordinaires Jean Girodet, Maddalena, le Commandant Neptune et Miss Kiss !<br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter Marge Nantel nous parle de Code Ardant https://mnemos.com/2024/04/02/marge-nantel-nous-parle-de-code-ardant/ Mnémos urn:uuid:31bbe816-2e84-4748-292e-fcbaccc8f04e Tue, 02 Apr 2024 08:30:00 +0200 A l&#8217;occasion de la sortie le 10 avril de Code Ardant, Marge Nantel nous livre quelques uns de ses secrets d&#8217;écriture. Code Ardant, votre nouveau roman, paraît prochainement. Comment est-il [&#8230;] <p>A l&#8217;occasion de la sortie le 10 avril de <em><a href="https://mnemos.com/livre/code-ardant/">Code Ardant</a></em>, Marge Nantel nous livre quelques uns de ses secrets d&#8217;écriture.</p> <p><strong>Code Ardant, votre nouveau roman, paraît prochainement. Comment est-il né</strong>&nbsp;?</p> <p>D’une musique de 2WEI et d’un article sur la culture du chanvre… OK, dit comme ça, on ne voit pas très bien le rapport, j’avoue. Je lisais l’article dans le cadre d’une petite étude textile sur les fibres naturelles bien moins gourmandes en eau que le coton (et qui poussaient bien en France). Ça m’a amenée à une extrapolation sur les textiles et cultures du futur (et ça a donné naissance à Endah). J’avais les éléments pour commencer : un monde plus chaud, moins généreux, auquel l’Humain a bien été forcé de s’adapter, mais sans sombrer dans la dépression ou le chaos total.<br>Et puis il y avait cette musique qui, allez savoir pourquoi, m’évoquait une tempête de sable rouge (elle a donné naissance à Sioux). J’ai rassemblé ces deux images, ces deux personnages, l’un dans un milieu protégé, l’autre plus sauvage et <em><a href="https://mnemos.com/livre/code-ardant/">Code Ardant</a></em> est né comme ça.</p> <p><strong>De quoi cela parle-t-il&nbsp;? Pouvez-vous nous en dire quelques mots&nbsp;?</strong></p> <p>Le monde a subi un genre de Troisième Guerre Mondiale. Mais au lieu de détruire la planète “<em>ils</em>” (on ne saura jamais qui) ont détruit ce tout connecté qui nous envahit littéralement aujourd’hui et dont certains pensent qu’on ne peut plus se passer. Parallèlement, le réchauffement climatique et la raréfaction des ressources ont continué leur petit bonhomme de chemin à peu près dans l’indifférence générale. Il n’y a pas eu de grosse catastrophe écologique autre que celle qui nous pend au nez, il y a même des dispositions prises pour s’adapter, mais cela a généré un repli, une relocalisation de la vie et de la ressource.<br>Dans ce monde en régression, on suit les tribulations d’une équipe de convoyeurs, une classe sociale aux compétences quasi militaires, qui assurent les transports de matériels entre les différents pôles de civilisation… à l’ancienne en fait, même s’ils ont des grosses voitures et des armes à feu dernière génération. Ils vont se retrouver pris dans la course au “<em>trésor</em>” que constitue la localisation du centre de contrôle de quelques satellites encore en activité.<br>Au milieu de ce récit qui se veut d’abord un récit d’aventure, il y a comme souvent chez moi, ce fil rouge autour de l’inutilité/ la vacuité de vouloir réparer/retrouver ce qui appartient, de facto, au passé. À la course aux vestiges de la civilisation passée, fantasmes matériels dont l’utilité est à démontrer, s’opposent la réalité tangible, difficile, mais humaine de l’équipe et ce que les liens humains peuvent apporter.</p> <p><strong>Tous vos personnages sont marqués, forts et en même temps fragiles et terriblement humains. Certains étaient-ils difficiles à camper&nbsp;? Pourquoi&nbsp;?</strong></p> <p>En fait, ce ne sont pas les personnages les plus marqués qui ont été les plus compliqués à gérer. J’adore écrire des personnages comme la Souris, par exemple, parce qu’il est tellement fou qu’il est, de base, capable du meilleur comme du pire. Je peux lui faire faire n’importe quoi sans jamais le détester.<br>Les personnages qui m’ont demandé le plus d’effort sont davantage les “<em>second rôles</em>”, toute cette population, qui ici désigne les gens censément “<em>normaux</em>”, qui pratiquent le système Ardant. Tout ce qu’on fait à Endah fait partie des passages difficiles à écrire et des personnages comme Arbate étaient plutôt compliqués à “<em>aimer</em>”. Parce que leur façon de penser et d’agir sont au plus loin de ma façon de raisonner et que je ne les comprends pas.</p> <p><strong>Avez-vous une préférence pour l&#8217;un d&#8217;eux&nbsp;?</strong></p> <p>Sioux est définitivement mon chouchou. J’aime qu’il soit à la fois l’un des tueurs les plus efficaces de l’équipe et en parallèle le médecin / psy du groupe.<br>C’est vraiment ma conception de l’homme fort.<br>Il l’est physiquement, il est en capacité de défendre les siens (ça reste un tireur d’élite). Mais c’est aussi le soigneur, aussi bien du corps que de l’âme, capable d’empathie sans se laisser ensevelir par les problèmes des autres.<br>C’est un homme assez simple, en fait, qui s&#8217;accepte comme il est, qui a conscience (et qui n’a pas peur) de ses limites, de ses faiblesses et de ses sentiments mais qui n’a pas non plus de fausses pudeurs sur ses atouts et ses points forts. Ça en fait un humain facile, sans calcul, assez au clair avec lui-même pour ne pas se sentir embarrassé ou remis en question par la différence des gens qu’il côtoie.<br>Il accepte par exemple que son genre d’affection à l’égard de Suri, d’Endah ou même de Cécile ne soit pas bien clair. Comme il sait parfaitement où il en est, en fait, il s’en fout.<br>Un type à la fois fort et sentimental (et avouons le, plutôt mignon, dans ma tête)… on va dire que c’est plutôt proche de l’homme idéal ?</p> <p><strong>Votre roman contient aussi une certaine dose de violence. Était-ce compliqué à retranscrire, cette ambiance lourde au goût de sang, de cendre et de fin du monde&nbsp;?</strong></p> <p>Pour moi, ce n’est pas vraiment une fin du monde, plutôt une “<em>fin du monde actuel</em>”. Je suis restée très “<em>soft</em>”, je pars même plutôt du postulat que les États (ici on parle surtout de de l’Europe et de la moitié nord de l’Afrique) ont plutôt bien géré pour éviter le chaos total. J’ai pris plaisir à imaginer quelle pourrait être la vie dans des conditions moins confortables. C’est malheureux, mais la situation de départ du roman, l’accès limité aux ressources, l’inégalité vertigineuse entre les conditions de vie de ceux qui vivent dans le donjon et les autres, c’est le lot de pas mal de populations aujourd’hui. Pas de quoi en faire un plat parce que là, ça se passe en France. D’ailleurs, ce n’est pas un roman pessimiste. La survie n’y est pas forcément simple, les personnages y sont fortement malmenés, mais je ne pense pas qu’on referme le livre sur l’impression que l’humanité va s’éteindre et la Terre devenir inhabitable.<br>Et, pour répondre plus précisément à la question, non, ce n’était pas vraiment difficile car finalement, les personnages acceptent cette ambiance, pour y avoir toujours vécu. C’est de l’ordre de leur quotidien et l’insécurité de leur vie ne veut pas dire qu’on ne trouve plus d’espoir, ou de belles relations.<br>Globalement, c’est plutôt le monde “<em>propre</em>”, celui du haut, le Donjon, les Forteresses, qui était un peu compliqué, car il induit une violence beaucoup plus clinique, institutionnalisée… déshumanisée.</p> <p><strong>Pourquoi écrire de l’imaginaire&nbsp;? Est-ce plus simple pour aborder certains sujets ou est-ce juste un genre que vous aimez&nbsp;?</strong></p> <p>D’abord, c’est un genre que j’aime. J’aime la liberté qu’il permet, la recherche et la création de quelque chose d’autre que notre monde actuel (en mieux comme en pire). C’est d’ailleurs inédit que je reste sur notre Terre, je préfère d’ordinaire enrichir le monde imaginaire où se situent mes autres romans.<br>Ensuite, effectivement, je trouve que c’est plus simple pour aborder des thèmes qui m&#8217;intéressent. Le fait de passer par la littérature imaginaire biaise le côté moralisateur qu’il y a, à mon sens, à aborder certains sujets d’actualité. En imaginaire, on peut grossir le trait, aborder la question avec assez de distance pour que le lecteur n’ait pas l’impression qu’on essaie de lui donner une leçon. Ce n’est pas l’intention d’ailleurs. Je vise avant tout l’évasion (ce que moi je recherche quand je lis). Et si au passage, cela peut transmettre un message, encourager à bouger un curseur dans la limite de ce que la réalité de chacun et ses aléas permet, c’est tout gagné !</p> <p><strong>Avez-vous eu des sources d’inspiration en particulier&nbsp;? </strong></p> <p>J’adore <em>Mad Max</em>, particulièrement le dernier et je l’ai revisionné pour les scènes de course poursuite qui sont géniales (et qui m’ont en effet bien inspirée). Et c’est aussi exactement le genre d’ambiance de “<em>fin du monde</em>” que je ne voulais pas faire. Dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/code-ardant/">Code Ardant</a></em>, il y a toujours un pouvoir central, des pays, des lois. On est davantage revenu à un système féodal dans le fonctionnement, mais ce n’est absolument pas l’anarchie. D’ailleurs, je pense que l’UE y existe toujours.<br>Sur les inspirations personnages, je me rapproche beaucoup plus de <em>L’Autoroute Sauvage</em>, de Julia Verlanger, une de mes autrices préférées. Le ton du personnage principal et narrateur, simple, factuel, récit d’un jeune homme né dans ce chaos et qui s’en accommode, parce que… eh bien il n’y a pas de pièce à y coudre, fait passer remarquablement la violence extrême de la trilogie. D’ailleurs s’il ne faut le chercher, au fond, c’est un bon garçon plutôt attendrissant… je pense qu’on voit assez bien lesquels de mes personnages lui doivent quelques traits.<br>Quant à la cohésion d’équipe, elle doit aussi à la série <em>Firefly</em>. Et si River et Endah n’ont pas les mêmes “<em>problèmes</em>”, ils partagent cette ambivalence de grande vulnérabilité tout en étant de terrifiantes machines de guerre.</p> <p><strong>D&#8217;ailleurs si <em>Code Ardant</em> devait être porté à l&#8217;écran, qui imaginez-vous dans les rôles de Sioux et Endah&nbsp;? </strong></p> <p>Ces gaillards n’ont pas encore trouvé leur alter ego de chair et d’os ! Pas faute de chercher, mais je ne me suis pas encore arrêtée sur un acteur en me disant “<em>c’est lui!</em>” ( alors que mon écrit en cours, lui, a déjà quasiment tout son casting).<br>Pour le moment il n’y a que Cécile et Paul qui ont leurs acteurs. J’attends juste le bon moment pour en parler à Zoé Saldana et à Raphaël Personnaz.</p> Avril 2024 http://blog.moutons-electriques.fr/2024/04/01/avril-2024/ Les moutons électriques — le blog urn:uuid:930a0084-29bb-6959-e74b-93fdb6616154 Mon, 01 Apr 2024 09:35:35 +0200 Notre collection « La Bibliothèque Dessinée » ne cesse de se renouveler. Voici venir ce mois-ci, deux nouveaux romans graphiques qui viennent rejoindre notre catalogue. Ces deux œuvres mêlent avec justesse texte et image, les alliant en une seule et unique voix. &#8230; <a href="http://blog.moutons-electriques.fr/2024/04/01/avril-2024/">Continuer la lecture <span class="meta-nav">&#8594;</span></a> <p style="text-align: justify;">Notre collection « La Bibliothèque Dessinée » ne cesse de se renouveler. Voici venir ce mois-ci, deux nouveaux romans graphiques qui viennent rejoindre notre catalogue. Ces deux œuvres mêlent avec justesse texte et image, les alliant en une seule et unique voix.<br /> Amateurs de fantastique ? Suivez les pas de <i data-stringify-type="italic">Mary Shelley contre Frankenstein</i> dans une ambiance angoissante et oppressante. nPour les fans de <i data-stringify-type="italic">weird western</i>, lancez-vous dans une chevauchée auprès de <i data-stringify-type="italic">Lee Winters, shérif de l’étrange</i>.</p> <p style="text-align: justify;"><i data-stringify-type="italic"><a href="https://www.moutons-electriques.fr/lee-winters-bd">Lee Winter, shérif de l’étrange</a>, </i>de Lon T. Williams, est illustré par Lasth : pour Lee Winters, shérif d’une bourgade perdue de l’Ouest profond, s’il n’y avait que des malandrins à appréhender tout serait tellement simple&#8230; Mais le Far West recèle bien d’autres mystères, autrement plus terrifiants et que le seul maniement du colt ne saurait résoudre. Alors qu’il rentre d’un duel contre un criminel, Lee Winters croise la route d’une mystérieuse femme. Si elle ne semble pas tout à fait appartenir au monde des vivants, ce qu’elle fuit s’avère bien pire. Que peut un six-coups contre les hordes de l’Enfer ?</p> <p style="text-align: justify;"><i data-stringify-type="italic"><a href="https://www.moutons-electriques.fr/shelley-frankenstein-bd">Mary Shelley contre Frankenstein</a>, </i>de Christine Luce, est illustré par Valentina Principe. Lorsqu’elle entama la rédaction de Frankenstein, ou le Prométhée moderne, Mary Shelley n’imaginait pas que, parmi les contes d’horreur racontés par Shelley, Byron, Polidori et elle au bord du lac Léman, celui qui l’inspirait était véridique. Quand elle l’apprend, sans pouvoir révéler au monde la réalité de la menace, Mary se résout à lutter seule pour préserver les siens des perversités du scientifique et de sa créature. Sa détermination de femme libre et ses connaissances lui donneront toutes les audaces face aux cruautés du monstre.</p> <p style="text-align: justify;">Une autre collection qui ne cesse de s’agrandir, c&rsquo;est notre « Bibliothèque des Vertiges ». Juste après <i data-stringify-type="italic">L’Œil du héron</i> d&rsquo;Ursula Le Guin et <i data-stringify-type="italic">Chroniques sarrasines</i> de Jacques Boireau, deux nouveaux titres de science-fiction viennent de sortir. Avec <a href="https://www.moutons-electriques.fr/clair-terre-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Au clair de la terre</i></a> de Christine Renard, c&rsquo;est à une superbe redécouverte que nous vous convions : celle d&rsquo;une grande plume féminine de la SF française, avec un manuscrit perdu depuis 1979, enfin retrouvé. Christine Renard offre une très belle vision du récit d&rsquo;invasion extraterrestre, qui apporte un œil nouveau au sujet, loin de l&rsquo;approche catastrophiste et belliqueuse habituelle. Ce roman à la fois lumineux et angoissant allie avec brio le malaise du fantastique avec l&rsquo;éblouissement de la science-fiction.</p> <p style="text-align: justify;">Et une autre redécouverte lumineuse et nécessaire : celle d&rsquo;Elizabeth A. Lynn, avec son roman <a href="https://www.moutons-electriques.fr/autre-lumiere-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Une autre lumière</i></a>. Lynn est l&rsquo;une des premières autrices à avoir intégré des personnages LGBT dans la SF américaine, et ce dès 1978 ! Dans ce <i data-stringify-type="italic">space opera</i> antimilitariste et humaniste, l&rsquo;espace est un lieu de rencontre et non de conflit&#8230; Une belle réflexion sur le choix, la fin de vie et les destins inachevés.</p> Poisson d’avril https://lavolte.net/alt-love-la-nouvelle-collection-de-la-volte/ La Volte urn:uuid:fbed72a5-fe01-f175-f36c-55ecdb44de50 Sun, 31 Mar 2024 21:44:48 +0200 UN CONCEPT INNOVANT : Plongez dans l’univers révolutionnaire de ALT LOVE, une série de romans qui redéfinissent la romance pour tous les hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle. Explorez un terrain de jeu littéraire où l’audace et l’innovation rencontrent la puissance de l’amour et du désir. ALT LOVE repousse les frontières de la romance [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/alt-love-la-nouvelle-collection-de-la-volte/" rel="nofollow">Source</a></p> La Volte a 20 ans https://lavolte.net/la-volte-a-20-ans/ La Volte urn:uuid:54f8b68d-a098-997e-7d73-bb726c3665f9 Mon, 25 Mar 2024 14:38:38 +0100 Pour célébrer son vingtième anniversaire, La Volte met à l'honneur ses plus belles plumes et ses plus grands ouvrages, sublimés par une nouvelle charte graphique toujours plus attentive aux enjeux écologiques. <p><a href="https://lavolte.net/la-volte-a-20-ans/" rel="nofollow">Source</a></p> La jaquette exclusive de City of Stardust dans votre librairie https://www.bragelonne.fr/blog/la-jaquette-exclusive-city-of-stardust-dans-votre-librairie/ SF | Bragelonne urn:uuid:a6843fe0-06d6-d430-96a2-0c58de242b18 Thu, 21 Mar 2024 04:05:30 +0100 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/KMSvhgKx/uploads/16-9-avec-jaquette.png"> Les sorties du mois de mars 2024 ! https://www.bragelonne.fr/blog/les-sorties-du-mois-de-mars-2024/ SF | Bragelonne urn:uuid:e861c719-67f7-a885-f506-99889ac759db Fri, 15 Mar 2024 21:23:19 +0100 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/olW8o3ev/uploads/blog/2024/parutions/parutions-mars-2024.jpg"> Sélections pour les Aventuriales https://www.aventuriales.fr/2024/03/15/s%C3%A9lections-pour-les-aventuriales/ www.aventuriales.fr Blog Feed urn:uuid:60d58590-ef0a-2c91-45eb-19b7d99fd786 Fri, 15 Mar 2024 10:26:27 +0100 <?xml version="1.0"?> <div id="cc-matrix-6076248825"><div id="cc-m-19821388825" class="j-module n j-text "><p> <span style="font-size: 20px;"><strong>Pourquoi s&#xE9;lectionner ?</strong></span> </p> <p> <br/> Pour que chaque exposant ait la chance de trouver son public et de vendre correctement, nous avons d&#xE9;cid&#xE9; de limiter le nombre d&#x2019;exposants. &#xA0; </p> <p> &#xA0; </p> <p> Nous avons fix&#xE9; un chiffre en fonction de l'analyse des r&#xE9;ponses de nos exposants &#xE0; l'enqu&#xEA;te post-salon 2023. </p> <p> &#xA0; </p> <p> Or, chaque ann&#xE9;e, le nombre de pr&#xE9;inscriptions d&#xE9;passe largement notre possibilit&#xE9; d'accueil. <em>(1)</em><br/> <br/> Cela entraine une phase de s&#xE9;lection. </p> <p> &#xA0; </p> <p style="text-align: center;"> <strong><span style="font-size: 20px;">Vous inscrire ne garantit pas que vous serez pr&#xE9;sents aux Aventuriales</span></strong>. </p></div><div id="cc-m-19821392425" class="j-module n j-imageSubtitle "><figure class="cc-imagewrapper cc-m-image-align-3"> <img srcset="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=320x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/if359115aead23c8c/version/1710495244/image.png 320w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=327x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/if359115aead23c8c/version/1710495244/image.png 327w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/if359115aead23c8c/version/1710495244/image.png 600w" sizes="(min-width: 327px) 327px, 100vw" id="cc-m-imagesubtitle-image-19821392425" src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=327x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/if359115aead23c8c/version/1710495244/image.png" alt="" class="" data-src-width="600" data-src-height="600" data-src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=327x10000:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/if359115aead23c8c/version/1710495244/image.png" data-image-id="11747819425"/> </figure> <div class="cc-clear"></div> <script id="cc-m-reg-19821392425">// </script></div><div id="cc-m-19821392825" class="j-module n j-text "><p> &#xA0; </p> <p> <span style="font-size: 20px;"><strong>Comment s&#xE9;lectionnons-nous ?</strong></span> </p> <p> &#xA0; </p> <p> <span style="font-size: 16px;">D&#xE8;s qu'une pr&#xE9;inscription est re&#xE7;ue, nous v&#xE9;rifions sa conformit&#xE9; &#xE0; <a href="/2021/05/21/charte-des-aventuriales/" title="Charte des Aventuriales">notre charte</a> ainsi qu'&#xE0; <a href="https://aventurialesexposants.blogspot.com/p/reglement-interieur-2023.html" target="_blank" title="https://aventurialesexposants.blogspot.com/p/reglement-interieur-2023.html">notre r&#xE8;glement</a>.</span> </p> <p> &#xA0; </p> <p> <span style="font-size: 16px;"><strong>Si la pr&#xE9;inscription est conforme (2), elle est soumise au comit&#xE9; concern&#xE9;.</strong></span> </p> <ul> <li> <span style="font-size: 16px;">Nous avons quatre comit&#xE9;s : un par cat&#xE9;gorie.</span> </li> <li> <span style="font-size: 16px;">Les membres de l'association rejoignent ces comit&#xE9;s en fonction de leurs envies ou affinit&#xE9;s</span> <span style="font-size: 16px;">(3)</span><span style="font-size: 16px;">.</span> </li> <li> <span style="font-size: 16px;">Les membres de chaque comit&#xE9; votent pour <strong>toutes</strong> les pr&#xE9;inscriptions de la cat&#xE9;gorie.</span> </li> <li> <span style="font-size: 16px;">Un classement est &#xE9;tabli (4).</span> </li> <li> <span style="font-size: 16px;">La pr&#xE9;sence au salon d&#xE9;pend de ce classement, qui change en permanence, avec les arriv&#xE9;es de nouvelles pr&#xE9;inscriptions.</span> </li> <li> <span style="font-size: 16px;">Les confirmations ne sont donc envoy&#xE9;es qu'&#xE0; la fin des phases d'inscription.</span> </li> </ul></div><div id="cc-m-19821417125" class="j-module n j-gallery "><div id="cc-m-gallery-19821417125" class="cc-m-gallery-container cc-m-gallery-slider cc-m-gallery-slider-fullscreen-enabled "> <ul> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i93f3cf4741c66071/version/1710496765/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i93f3cf4741c66071/version/1710496765/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/id68e13ff650ef912/version/1710496771/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/id68e13ff650ef912/version/1710496771/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i2100a15adbc6ff45/version/1710496775/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i2100a15adbc6ff45/version/1710496775/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/ifbe1903a09178fa1/version/1710496780/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/ifbe1903a09178fa1/version/1710496780/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/icb01e98b59571348/version/1710496783/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/icb01e98b59571348/version/1710496783/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i8a2d54cc390cafdb/version/1710496783/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/i8a2d54cc390cafdb/version/1710496783/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> <li> <a rel="lightbox[19821417125]" href="javascript:" data-href="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/icb9109ed393b1a0f/version/1710496767/image.png" data-title=""><img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s0894e21b09450a42/image/icb9109ed393b1a0f/version/1710496767/image.png" data-orig-width="1080" data-orig-height="1080" alt=""/></a> </li> </ul> <div class="cc-m-gallery-slider-bar"> <div class="cc-m-gallery-slider-thumbnails-wrapper"> <div class="cc-m-gallery-slider-thumbnails"> <a data-slide-index="0" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i93f3cf4741c66071/version/1710496765/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="1" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/id68e13ff650ef912/version/1710496771/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="2" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i2100a15adbc6ff45/version/1710496775/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="3" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/ifbe1903a09178fa1/version/1710496780/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="4" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/icb01e98b59571348/version/1710496783/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="5" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/i8a2d54cc390cafdb/version/1710496783/image.png" alt=""/> </a> <a data-slide-index="6" href=""> <img src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=25x25:mode=crop:format=png/path/s0894e21b09450a42/image/icb9109ed393b1a0f/version/1710496767/image.png" alt=""/> </a> </div> </div> </div> <a href="javascript:" class="cc-m-gallery-slider-fullscreen "></a> </div> <script id="cc-m-reg-19821417125">// </script></div><div id="cc-m-19821410725" class="j-module n j-text "><p> &#xA0; </p> <p> <span style="font-size: 12px;"><strong>Notes :</strong></span> </p> <ol> <li> <em><span style="font-size: 12px;">En 2023, nous acceptions 54 stands et nous aurions pu faire 2.5 salons... avec un total de 148 inscriptions, toutes cat&#xE9;gories confondues !<br/></span></em> </li> <li> <span style="font-size: 16px;"><span style="font-size: 12px;">Malheureusement, nous recevons encore des pr&#xE9;inscriptions de personnes qui ne remplissent pas les conditions : pas de SFFF (pour un salon sp&#xE9;cialis&#xE9; en imaginaire), des soci&#xE9;t&#xE9;s &#xE0; compte d'auteur... et un des candidats de cette ann&#xE9;e a oubli&#xE9; la d&#xE9;finition d'anonyme.</span></span> </li> <li> <span style="font-size: 12px;"><em>la secr&#xE9;taire de l'association est la seule &#xE0; ne pas pouvoir participer aux votes des ind&#xE9;pendants, puisqu'elle re&#xE7;oit les textes et les rend anonymes.</em></span> </li> <li> <span style="font-size: 12px;">Par exemple, nous avons six places pour les ind&#xE9;pendants. D&#xE8;s qu'un texte (anonyme) se classe 12&#x1D49;, l'autrice ou l'auteur re&#xE7;oit un message de mis en liste d'attente. <em>Ses chances de remonter sont infimes, nous avons tr&#xE8;s peu de d&#xE9;sistements.</em></span> </li> </ol></div></div> Charte des Aventuriales https://www.aventuriales.fr/2021/05/21/charte-des-aventuriales/ www.aventuriales.fr Blog Feed urn:uuid:9835c049-0dcf-bd96-e1ed-17f8bf986200 Tue, 12 Mar 2024 09:59:00 +0100 <?xml version="1.0"?> <div id="cc-matrix-5932190425"><div id="cc-m-19167125725" class="j-module n j-imageSubtitle "><figure class="cc-imagewrapper cc-m-image-align-3"> <img srcset="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=320x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg 320w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=461x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg 461w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=640x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg 640w, https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=922x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg 922w" sizes="(min-width: 461px) 461px, 100vw" id="cc-m-imagesubtitle-image-19167125725" src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=461x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg" alt="" class="" data-src-width="3286" data-src-height="4724" data-src="https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=461x10000:format=jpg/path/s0894e21b09450a42/image/icb6ed320bd74c31a/version/1689496182/image.jpg" data-image-id="11248436425"/> </figure> <div class="cc-clear"></div> <script id="cc-m-reg-19167125725">// </script></div><div id="cc-m-19167124625" class="j-module n j-text "><p> &#xA0; </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> &#xA0; </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> L&#x2019;&#xE9;quipe des Aventuriales s&#x2019;est toujours efforc&#xE9;e d&#x2019;organiser un salon festif et convivial dans une ambiance saine et agr&#xE9;able. Nous tenons &#xE0; ce qu'une visite de notre festival soit synonyme de bonne humeur, de s&#xE9;curit&#xE9;, et pas seulement sanitaire. Toute personne doit pouvoir circuler, discuter, se cosplayer l'esprit serein, &#xE9;changer avec n&#x2019;importe qui tout en se sentant respect&#xE9;e. </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> &#xA0; </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> Parce qu'un salon est aussi une occasion de discuter de projets d'&#xE9;dition, les gens qui sont l&#xE0; pour travailler doivent pouvoir le faire en paix, dans une ambiance certes sympathique, mais saine et respectueuse. </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> &#xA0; </p> <p> Dans un respect du travail des artistes cr&#xE9;ateurs, nous pr&#xE9;f&#xE9;rons &#xE9;viter les revendeurs d'articles fabriqu&#xE9;s en masse, pour l'artisanat, ou les cr&#xE9;ations issues d'intelligences artificielles, pour les illustrations. De m&#xEA;me, dans l'esprit des droits des autrices et auteurs, nous refusons les inscriptions de soci&#xE9;t&#xE9;s d'&#xE9;dition (&#xE0; compte d'auteur ou prestataires de service). </p> <p> &#xA0; </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> Nos b&#xE9;n&#xE9;voles prennent de leur temps et consacrent beaucoup d&#x2019;ardeur &#xE0; nous aider dans la mise en &#x153;uvre du salon. Une de leurs t&#xE2;ches consiste en la transmission et le rappel des consignes, t&#xE2;che qui doit pouvoir &#xEA;tre r&#xE9;alis&#xE9;e dans le respect et sans avoir &#xE0; subir de r&#xE9;actions de mauvaise humeur. </p> <p class="MsoNormal" style="text-align: justify;"> &#xA0; </p> <p> Les membres de l'association sont sensibilis&#xE9;s &#xE0; ces questions et prendront toute mesure requise d&#xE8;s lors que des incidents leur seraient rapport&#xE9;s. Pour &#xEA;tre pr&#xE9;cis, tout comportement inappropri&#xE9; durant le salon sera sanctionn&#xE9; par une exclusion imm&#xE9;diate. </p> <p> &#xA0; </p> <p> <!-- [if gte mso 9]><xml> <o:OfficeDocumentSettings> <o:AllowPNG/> </o:OfficeDocumentSettings> </xml><![endif]--><!-- [if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:TrackMoves/> <w:TrackFormatting/> <w:DoNotShowInsertionsAndDeletions/> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:PunctuationKerning/> <w:ValidateAgainstSchemas/> <w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid> <w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent> <w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText> <w:DoNotPromoteQF/> <w:LidThemeOther>FR</w:LidThemeOther> <w:LidThemeAsian>X-NONE</w:LidThemeAsian> <w:LidThemeComplexScript>X-NONE</w:LidThemeComplexScript> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables/> <w:SnapToGridInCell/> <w:WrapTextWithPunct/> <w:UseAsianBreakRules/> <w:DontGrowAutofit/> <w:SplitPgBreakAndParaMark/> <w:EnableOpenTypeKerning/> <w:DontFlipMirrorIndents/> <w:OverrideTableStyleHps/> </w:Compatibility> <m:mathPr> <m:mathFont m:val="Cambria Math"/> <m:brkBin m:val="before"/> <m:brkBinSub m:val="&#45;-"/> <m:smallFrac m:val="off"/> <m:dispDef/> <m:lMargin m:val="0"/> <m:rMargin m:val="0"/> <m:defJc m:val="centerGroup"/> <m:wrapIndent m:val="1440"/> <m:intLim m:val="subSup"/> <m:naryLim m:val="undOvr"/> </m:mathPr></w:WordDocument> </xml><![endif]--><!-- [if gte mso 9]><xml> <w:LatentStyles DefLockedState="false" DefUnhideWhenUsed="false" DefSemiHidden="false" DefQFormat="false" DefPriority="99" LatentStyleCount="376"> <w:LsdException Locked="false" Priority="0" QFormat="true" Name="Normal"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" QFormat="true" Name="heading 1"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 2"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 3"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 4"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 5"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 6"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 7"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 8"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="9" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="heading 9"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 6"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 7"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 8"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index 9"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 1"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 2"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 3"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 4"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 5"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 6"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 7"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 8"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toc 9"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Normal Indent"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="footnote text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="annotation text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="header"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="footer"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="index heading"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="35" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" QFormat="true" Name="caption"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="table of figures"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="envelope address"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="envelope return"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="footnote reference"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="annotation reference"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="line number"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="page number"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="endnote reference"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="endnote text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="table of authorities"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="macro"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="toa heading"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Bullet"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Number"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Bullet 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Bullet 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Bullet 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Bullet 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Number 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Number 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Number 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Number 5"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="10" QFormat="true" Name="Title"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Closing"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Signature"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="1" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Default Paragraph Font"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text Indent"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Continue"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Continue 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Continue 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Continue 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="List Continue 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Message Header"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="11" QFormat="true" Name="Subtitle"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Salutation"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Date"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text First Indent"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text First Indent 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Note Heading"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text Indent 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Body Text Indent 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Block Text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Hyperlink"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="FollowedHyperlink"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="22" QFormat="true" Name="Strong"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="20" QFormat="true" Name="Emphasis"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Document Map"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Plain Text"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="E-mail Signature"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Top of Form"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Bottom of Form"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Normal (Web)"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Acronym"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Address"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Cite"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Code"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Definition"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Keyboard"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Preformatted"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Sample"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Typewriter"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="HTML Variable"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Normal Table"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="annotation subject"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="No List"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Outline List 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Outline List 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Outline List 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Simple 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Simple 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Simple 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Classic 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Classic 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Classic 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Classic 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Colorful 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Colorful 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Colorful 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Columns 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Columns 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Columns 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Columns 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Columns 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 6"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 7"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Grid 8"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 4"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 5"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 6"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 7"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table List 8"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table 3D effects 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table 3D effects 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table 3D effects 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Contemporary"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Elegant"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Professional"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Subtle 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Subtle 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Web 1"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Web 2"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Web 3"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Balloon Text"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="39" Name="Table Grid"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" UnhideWhenUsed="true" Name="Table Theme"/> <w:LsdException Locked="false" SemiHidden="true" Name="Placeholder Text"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="1" QFormat="true" Name="No Spacing"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="60" Name="Light Shading"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="61" Name="Light List"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="62" Name="Light Grid"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="63" Name="Medium Shading 1"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="64" Name="Medium Shading 2"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="65" Name="Medium List 1"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="66" Name="Medium List 2"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="67" Name="Medium Grid 1"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="68" Name="Medium Grid 2"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="69" Name="Medium Grid 3"/> <w:LsdException Locked="false" Priority="70" Name="Dark Olivier Bérenval nous parle de L’Été et la mer de George Turner https://mnemos.com/2024/03/11/olivier-berenval-nous-parle-de-lete-et-la-mer-de-george-turner/ Mnémos urn:uuid:b90fccef-8195-5ce3-9d55-b14ae5047d0c Mon, 11 Mar 2024 11:22:37 +0100 A l&#8217;occasion de la sortie de L’Été et la mer de George Turner, Olivier Bérenval, son traducteur, revient sur ce récit, l&#8217;un des plus grands romans mondiaux de SF climatique [&#8230;] <p>A l&#8217;occasion de la sortie de <em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em> de George Turner, Olivier Bérenval, son traducteur, revient sur ce récit, l&#8217;un des plus grands romans mondiaux de SF climatique !</p> <p><strong>Pourquoi éditer George Turner ? Qu&#8217;est-ce qui le caractérise ?</strong></p> <p>George Turner (1916-1997) est un auteur australien de science-fiction, absolument majeur et jamais traduit en France. La parution de <em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em> constitue donc un petit événement dont le label Mu est très fier !</p> <p>Turner a remporté pour ce roman paru en 1987 le prix Arthur C. Clarke ainsi que celui des écrivains du Commonwealth. C’est un doublé exceptionnel qui résume parfaitement sa carrière. Il a débuté par de la littérature classique avec des romans reconnus dans le monde anglophone, dès le début des années 1960s avant de se tourner avec succès vers la science-fiction vingt ans plus tard, en publiant son premier roman du genre à plus de soixante ans ! Son écriture et sa vision sont donc particulièrement intéressantes, car elles font voler en éclats les frontières entre littératures dites « <em>blanches</em> » et celles de l’imaginaire. Les critiques ont unanimement reconnu ce fait en lui attribuant régulièrement des prix relevant des deux catégories, car cette division est souvent artificielle. Turner est d’ailleurs le seul auteur australien représenté dans la très élitiste collection « <em>SF Masterworks</em> » de l’éditeur britannique Gollancz.</p> <p><strong>Pouvez-vous nous dire quelques mots au sujet de <em>L’Été et la mer</em> ? Peut-on parler de roman visionnaire ?</strong></p> <p>Aujourd’hui, la <em>climate fiction</em>, la « <em>clifi</em> » pour les initiés, est un sous-genre de la SF largement développé. De grands auteurs anglo-saxons ont exploré le sujet brillamment comme Kim Stanley Robinson avec sa série sur cette thématique et surtout son roman <em>New York 2140</em>, avec une métropole envahie par les eaux, puis sa suite <em>2312</em> où les humains ont abandonné notre monde originel. Paolo Bacigalupi a aussi produit un roman majeur avec <em>Water Knife</em>, où notre monde est soumis à des sécheresses extrêmes. Sur le même thème, les Français excellent, comme Jean-Marc Ligny avec ses romans <em>AquaTM</em> ou <em>Exodes</em>. Sans oublier la production cinématographique, avec le désormais classique <em>2012</em> qui nous donne à voir une catastrophe climatique d’ampleur. On pourrait multiplier les références, mais George Turner a écrit sur ce sujet plus de vingt ans (voire trente ans !) avant certains et s’est montré clairvoyant sur de nombreux points.</p> <p><strong>Presque 30 ans après, le message de l&#8217;auteur est-il toujours aussi pertinent ? A-t-il perdu de sa force ou l&#8217;esprit critique et acéré de George Turner est-il toujours d&#8217;actualité ?</strong></p> <p>La force de Turner est de mettre son écriture brillante au service d’idées sur lesquelles il a longuement réfléchi et s’est abondamment documenté. La postface du roman est d’ailleurs exemplaire dans sa concision et sa pertinence sur les tenants et aboutissants de l’effondrement climatique en cours. Il fustige bien sûr l’aveuglement et l’inaction de nos gouvernements dès 1987, alors que la première COP sur le climat s’est tenue à Berlin en 1995 ! Dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em>, il imagine déjà les premiers réfugiés climatiques en provenance d’Asie et qui sont relégués dans les zones inhospitalières de l’intérieur de l’Australie. De la même façon, il décrit de façon didactique les modifications dans les mouvements de masses d’air et d’eau provoquées par la fonte des glaces, ou encore la contamination des puits artésiens et donc des nappes phréatiques.</p> <p>Mais le point fort du roman est surtout d’en tirer les conséquences en matière de délitement de la société australienne, désormais scindée en deux castes, les privilégiés, ceux que l’on appelle les Standards (« <em>Sweet</em> » dans la VO) et les laissés-pour-compte, les chômeurs à vie, les déclassés dès leur naissance, les Souilles (« <em>Swill</em> »). Turner dépasse la simple problématique (si l’on peut dire !) de l’effondrement climatique pour donner à voir le visage hideux des sociétés inégalitaires qui en découleraient. C’est un message politique très fort, souvent dérangeant et sans compromis, qui n’aurait pas dépareillé chez un écrivain naturaliste comme Zola (dans <em>L’Assommoir </em>en particulier), ou certaines œuvres de Dickens. La mécanique de l’économie de pénurie qui crée une société volontairement inégalitaire n’est pas non plus sans rappeler les théories marxistes, et Turner n’a jamais caché ses orientations politiques tournées vers le socialisme et les combats pour la conquête des droits. Quelles que soient les opinions du lecteur, il ne pourra manquer d’être frappé par la froide logique, la cohérence de l’univers social décrit par Turner.</p> <p><strong><em>L’Été et la mer</em> comporte également une dimension autobiographique. Pensez-vous que si sa vie avait été différente, George Turner n&#8217;aurait pas écrit ce roman ou aurait-il fini par y venir ?</strong></p> <p>Dire que la vie de Turner a été difficile est un euphémisme. Sa silhouette élancée et élégante, son esprit vif, son humour parfois acéré, son charisme dans les cercles littéraires, dissimulaient de grandes fragilités, héritées d’une enfance tourmentée. La dimension autobiographique affleure en effet dans de nombreuses pages et plusieurs personnages du roman. Le déclassement social est une expérience qu’a vécue Turner très jeune, quand son père, comptable, perdit son emploi et s’éloigna d’eux. Il fut ensuite élevé par sa mère, Ethel, qui se retrouva désargentée, car son fils aîné avait manigancé pour s’approprier les quelques biens familiaux. Commença alors une vie laborieuse, où Ethel fut contrainte à accepter des travaux ménagers, laissant son fils George en pension, souvent chez de vieilles excentriques. Si on ne peut parler de maltraitance, sa mère l’éleva avec rudesse, et son fils, devenu adulte et écrivain, exorcisa son image dans son premier roman de science-fiction, <em>Beloved Son</em>, avec un personnage de marâtre, grotesque et à moitié démente. L’épouse délaissée d’un des protagonistes de <em><em>L’Été et la mer</em></em> présente d’ailleurs certains traits de caractères communs, par ses réactions extrêmes et son intelligence sournoise. L’image du père absent, défaillant, auquel on cherche des substituts, est aussi un fil rouge qui court tout au long du roman.</p> <p>Malgré ses capacités, Turner ne fit jamais d’études et sa « <em>carrière</em> » se résuma à une succession de petits boulots alimentaires, aussi variés que garçon de café « <em>chantant</em> » ou bien gardien de nuit dans des brasseries industrielles à Melbourne. Toute son existence fut tournée vers l’écriture.</p> <p>La vie sentimentale de Turner est aussi une zone d’ombre, sa biographie, objet de controverse, établie par Judith Buckrich révèle que derrière l’écrivain volubile et acerbe se dissimulait un homme profondément seul, souvent inapte aux interactions sociales et incapable de nouer des liens amoureux durables. Comme dans le roman, la vie de Turner fut fort heureusement émaillée de rencontres heureuses, de personnes qui crurent en son talent et l’encouragèrent dans son métier d’écrivain. L’homme était tourmenté par ses démons, souvent issus d’une enfance difficile, qu’il réussit, sinon à exorciser dans ses romans, du moins à utiliser intelligemment pour produire des galeries de personnages, complexes et ambigus, d’un grand réalisme.</p> <p><strong>Comme John Brunner, le propos de George Turner est éminemment politique et très bien écrit. George Turner a-t-il des amitiés littéraires qui ont pu l&#8217;influencer ?</strong></p> <p>Dans la sphère des auteurs anglo-saxons, certains se sont intéressés aux dérèglements de notre monde très tôt, comme John Brunner. Ce que l’on appelle la <em>Tétralogie Noire</em> <sup><a id="sdfootnote1anc" href="#sdfootnote1sym"><sup>1</sup></a></sup>regroupe les principaux romans de son cycle du futur, et s’ouvre avec <em>Tous à Zanzibar</em> (1968). Livre-monde, multiprimé, ce monument de la science-fiction traite de la surpopulation et de toutes les (mauvaises) solutions pour y remédier : privatisation d’un pays entier, eugénisme généralisé, etc.</p> <p>Le Britannique Brunner, né en 1934, est le cadet de Turner de presque vingt ans. Les deux hommes partagent de nombreux points communs, notamment leur approche des problématiques sociales dans des romans polyphoniques. Les trames narratives de <em>Tous à Zanzibar</em> sont complexes et font appel à une multitude de points de vue. Turner utilise aussi ce procédé, mais de façon plus raisonnée, moins foisonnante que Brunner dans <em><em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em></em>. La trame narrative principale est en effet « <em>encapsulée</em> » dans un récit se déroulant dans notre futur lointain, relaté par ceux dénommés « <em>Le peuple de l’automne</em> ». Nos lointains descendants sont perplexes sur les réactions de notre société (appelée Civilisation de l’Effet de Serre) face à l’effondrement climatique, et cherchent à en savoir plus, dans une démarche quasi archéologique. Ceux de l’automne vivent dans une société plus ou moins apaisée, où le monde est désormais fractionné, avec le niveau des mers à son maximum ; ce n’est plus une lointaine perspective, mais leur réalité quotidienne. Nos successeurs attendent le Long Hiver qui succédera à l’automne de notre planète, et se préparent tant bien que mal à cet avenir de nouvelles glaciations.</p> <p>Outre Brunner, la thématique de la surpopulation est un thème récurrent dans les œuvres de science-fiction des années 1970 et Turner a certainement intégré ces aspects. Sans être exhaustif, citons Thomas Disch avec <em>334</em>, qui explore un New York au bord de l’asphyxie, ou encore Robert Silverberg avec ses fameuses <em>Monades urbaines</em>, sans oublier J.G Ballard et son célèbre <em>IGH</em>. Le concept de tours gigantesques, de villes verticales, a indéniablement inspiré Turner, mais son principal apport est la mise en perspective politique de ces ensembles déshumanisés, où survit un nouveau prolétariat.</p> <p>Le maître à penser de Turner est très certainement Orwell, dont des échos de <em>1984</em> traversent régulièrement <em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em>. Les exposés sociétaux et politiques du roman utilisent souvent des procédés analogues. Mais là où Orwell fait un constat d’échec (Winston finira par aimer Big Brother) , Turner voit de l’espoir avec l’émergence des Hommes Nouveaux, qui transcenderont les clivages Standard-Souille. L’éducation jouera un grand rôle pour construire une société nouvelle, à l’instar de la vie de Turner, un autodidacte devenu un écrivain reconnu.</p> <p>On décèle aussi, ça et là, des références plus ou moins explicites, comme celles au roman <em>En terre étrangère</em> de Robert Heinlein, comme si Turner s’amusait à établir un contrepoint avec le livre-culte des campus américains des années 1960s, en plein <em>flower power.</em></p> <p>Toutefois, on ne peut pas parler d’amitiés littéraires avec ces auteurs, géographiquement distants, mais plutôt d’influences.</p> <p>En revanche, Turner était très actif au sein de la communauté des écrivains et des lecteurs de science-fiction. En 1975, la World Science Fiction Convention eut lieu en Australie, sous l’égide d’Ursula Le Guin, et fut certainement l’un des déclencheurs qui amena Turner à finaliser son premier roman de science-fiction, paru trois ans plus tard. Cette convention fut aussi le signal de départ pour des ateliers d’écriture, que Turner animait avec d’autres pour des apprentis écrivains. C’est à cette occasion qu’il put rencontrer une autre grande dame de la SF américaine, Vonda Mc Intyre<sup><a id="sdfootnote2anc" href="#sdfootnote2sym"><sup>2</sup></a></sup>, qui était elle-même passée par les fameux ateliers d’écriture de Clarion aux États-Unis – un juste renvoi d’ascenseur. Dans ces ateliers, il fit aussi la connaissance de l’immense auteur de science-fiction, Christopher Priest (décédé très récemment, début février 2024). Les thématiques abordées par Priest dans son roman <em>Notre île sombre</em> (une réécriture d’un roman du début des années 1970s, <em>le Rat Blanc</em>) font là aussi écho à <em><a href="https://mnemos.com/livre/lete-et-la-mer/">L’Été et la mer</a></em>. Mais chez Priest, point d’effondrement climatique, sa dystopie décrit une Angleterre en proie à la guerre civile, suite à l’afflux massif de réfugiés d’une Afrique dévastée par un conflit nucléaire. Là aussi, la grande Histoire s’efface au profit des péripéties individuelles dans une Angleterre régentée par des milices, où la société a explosé sous la pression migratoire.</p> <p>Vivant dans une Australie excentrée, ne voyageant que rarement (essentiellement en Angleterre), Turner a surtout lié des contacts dans la communauté des fans et écrivains de SF de façon opportuniste, et par la lecture de leurs œuvres, bien sûr.</p> <p>Turner est parfois décrit comme l’un des écrivains de l’Anthropocène, de ce moment où notre planète est entièrement bouleversée par les actions humaines. Avec d’autres auteurs, des « <em>Cassandre</em> » comme lui, il nous tend une sorte de rétroviseur où nous pouvons contempler la scène d’un accident prévisible, d’une catastrophe annoncée, en nous demandant : « <em>Pourquoi n’ont-ils pas réagi à temps ?</em> ». Et ces « <em>ils</em> » se confondent bien sûr avec « <em>nous</em> ».</p> <p><a href="#sdfootnote1anc" id="sdfootnote1sym">1</a> Intégrales Brunner éditées chez Mnémos.</p> <p><a href="#sdfootnote2anc" id="sdfootnote2sym">2</a> <em>Superluminal</em>, collection Stellaire, Mnémos.</p> Opération dédicaces spéciale Magnifique Livre 2024 https://mnemos.com/2024/03/08/operation-dedicaces-speciale-magnifique-livre-2024/ Mnémos urn:uuid:2a29117a-8ada-8bf7-9837-be059103d506 Fri, 08 Mar 2024 10:00:49 +0100 Vous ne pouvez pas vous rendre au Salon Magnifique Livre, qui se tiendra du 15 au 17 mars à Lyon ?Pas de panique ! Nous vous avons concocté une &#8220;opération [&#8230;] <p>Vous ne pouvez pas vous rendre au Salon Magnifique Livre, qui se tiendra du 15 au 17 mars à Lyon ?<br>Pas de panique ! Nous vous avons concocté une &#8220;<em>opération dédicaces spéciale Magnifique Livre 2024</em>&#8221; !</p> <p class="has-text-align-center"><strong>Du 8 au 14 mars,</strong><br>À l’occasion du Salon Magnifique Livre à Lyon,<br><strong>10 exemplaires dédicacés</strong> de chaque titres ci-dessous<br>vous sont proposés à la précommande :</p> <p class="has-text-align-center"><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicaces-sous-la-lune-brisee-anne-claire-doly/">Sous la lune brisée</a></em> d&#8217;Anne-Claire Doly<br><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicace-volna-christophe/">Volna</a></em> de Christophe Siébert<br><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicace-la-morsure-des-roses-christophe-guillemain/">La Morsure des roses</a></em> de Christophe Guillemain<br><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicace-lenterrement-des-etoiles-christophe-guillemain/">L&#8217;Enterrement des étoiles</a></em> de Christophe Guillemain<br><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicace-le-monde-des-premiers-t1-lucie-thomasson/">Le Monde des Premiers T1</a></em> de Lucie Thomasson<br><em><a href="https://mnemos.com/livre/operation-dedicace-le-monde-des-premiers-t2-lucie-thomasson/">Le Monde des Premiers T2</a></em> de Lucie Thomasson</p> <p>Les livres arriveront chez vous lors de la semaine suivant le salon.<br><strong>Attention ! Pour recevoir votre exemplaire dédicacé, commandez avant le 14 mars minuit, en précisant bien lors de l’achat, à quel prénom doit s’adresser la dédicace (dans la partie paiement, ajouter ces informations dans “Note de commande (facultatif)”).</strong><br>Opération disponible pour la France et la Belgique uniquement.</p> <div class="wp-block-image"> <figure class="aligncenter size-full"><img fetchpriority="high" decoding="async" width="960" height="960" src="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1.jpeg" alt="" class="wp-image-5378" srcset="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1.jpeg 960w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-300x300.jpeg 300w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-150x150.jpeg 150w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-768x768.jpeg 768w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-600x600.jpeg 600w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-100x100.jpeg 100w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/03/20240302_Dedicaces-Magnifiques-Livres1-64x64.jpeg 64w" sizes="(max-width: 960px) 100vw, 960px" /></figure></div> Aliette de Bodard nous parle de Serviteur des enfers https://mnemos.com/2024/03/07/aliette-de-bodard-nous-parle-de-serviteur-des-enfers/ Mnémos urn:uuid:abf8d98d-845d-0459-aea6-17aa34089c98 Thu, 07 Mar 2024 16:30:00 +0100 A l&#8217;occasion de la sortie prochaine de Serviteur des enfers, Aliette de Bodard nous dévoile quelques secrets d&#8217;écriture. Serviteur des enfers sort prochainement. Comment ce roman est-il né&#160;? Qu&#8217;est-ce qui [&#8230;] <p>A l&#8217;occasion de la sortie prochaine de <em><a href="https://mnemos.com/livre/serviteur-des-enfers/">Serviteur des enfers</a></em>, Aliette de Bodard nous dévoile quelques secrets d&#8217;écriture. </p> <p><strong><em>Serviteur des enfers</em> sort prochainement. Comment ce roman est-il né&nbsp;? Qu&#8217;est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à l&#8217;une des plus puissantes civilisations précolombiennes, celle des Aztèques&nbsp;?</strong></p> <p>Il s’agit de mon premier roman&nbsp;: j’avais pris pour base une nouvelle que j’avais écrite, «<em>&nbsp;Obsidian Shards&nbsp;</em>», et je l’avais transformée en roman. J’ai écrit la première partie lors du <em>NaNoWriMo</em> (50,000 mots en 30 jours, je crois bien qu’il y a eu un jour où j’ai écrit 10,000 mots en une seule session, ce qui relève de l’exploit&nbsp;!).</p> <p><strong>Comment avez-vous créé votre univers&nbsp;? Avez-vous cherché à être proche de la réalité historique ou, au contraire, vous êtes-vous laissé de la liberté&nbsp;?</strong></p> <p>Quand je crée un univers, je commence par une phase de recherche très importante où je lis beaucoup de non-fiction, pour avoir une base sur laquelle je peux enraciner les personnages et l’intrigue&nbsp;: pour moi, c’est le milieu dans lequel évoluent les personnages qui conditionne à la fois leurs attentes et leurs actions, et il est donc très important pour moi de connaître en amont les caractéristiques de l’univers.</p> <p><strong>Comment avez-vous travaillé&nbsp;? </strong></p> <p>Je fais toujours beaucoup de recherches&nbsp;! J’ai commencé par lire beaucoup de livres et à prendre beaucoup de notes, à la fois sur la ville de Tenochtitlan en elle-même ainsi que sur les personnages. La plus grande difficulté était d’arrêter la phase de recherche, en fait, j’ai toujours l’impression qu’un livre de plus ne peut pas faire de mal (mais en fait cela crée un cercle vicieux où je retarde toujours l’écriture du premier jet).</p> <p><strong>L&#8217;intrigue suit Acatl, Grand Prêtre des Morts, dans une aventure qui l&#8217;amènera à côtoyer des dieux et des créatures aux pouvoirs et à la force terrifiante. Qui est-il ? </strong></p> <p>Acatl était ma version de Frère Cadfael, un enquêteur qui m’a beaucoup marqué lorsque j’étais adolescente, d’une part pour l’univers construit par Ellis Peter, et d’autre part parce que son attitude mentale était très clairement différente de celle du XXième siècle mais parfaitement logique compte tenu du contexte. Je voulais avoir le même genre de personnage&nbsp;: un religieux mal intégré dans la prêtrise qui se retrouve malgré lui dans des intrigues policières et de cour.</p> <p><strong>14 ans après la sortie en VO de votre roman, pensez-vous que notre vision de cette culture a évolué ?Que ses représentations en littérature ont changé ?</strong></p> <p>Je pense qu’il y a beaucoup plus de représentation des peoples autochtones d’Amérique depuis quelques années&nbsp;: je pense aux romans de Stephen Graham Jones, de Rebecca Roanhorse, Darcie Little Badger, Daniel H Wilson, Moniquill Blackgoose qui touchent des thématiques et publics variés (Graham Jones plus dans l’horreur, Rebecca Roanhorse dans la fantasy). Pour autant, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour changer notre vision de ces cultures.</p> <p><strong><em><a href="https://mnemos.com/livre/serviteur-des-enfers/">Serviteur des enfers</a></em> mélange avec brio histoire, fantastique, mais également polar. Était-ce un défi de concilier ces trois aspects&nbsp;? </strong></p> <p>Pour moi c’était assez naturel dans la mesure où mon modèle était le roman policier historique (un de mes types de lecture préférées), et dans la mesure où pour les gens comme Acatl les dieux ne sont pas des abstractions ou des croyances dépassées, mais bien des personnes réelles avec un impact fort sur le monde.</p> Mars 2024 http://blog.moutons-electriques.fr/2024/03/01/mars-2024/ Les moutons électriques — le blog urn:uuid:ce63dc5d-b14e-df04-e9db-0030673825c6 Fri, 01 Mar 2024 07:05:03 +0100 Notre collection de science-fiction, la « Bibliothèque des Vertiges », ne cesse de s’agrandir. Après L’Œil du héron d&#8217;Ursula Le Guin, trois nouveaux titres s’ajoutent déjà à ce beau catalogue de nos futurs. Avec Au clair de la terre de Christine Renard, c&#8217;est à une &#8230; <a href="http://blog.moutons-electriques.fr/2024/03/01/mars-2024/">Continuer la lecture <span class="meta-nav">&#8594;</span></a> <p style="text-align: justify;">Notre collection de science-fiction, la « Bibliothèque des Vertiges », ne cesse de s’agrandir. Après <i data-stringify-type="italic">L’Œil du héron</i> d&rsquo;Ursula Le Guin, trois nouveaux titres s’ajoutent déjà à ce beau catalogue de nos futurs.</p> <p style="text-align: justify;">Avec <a href="https://www.moutons-electriques.fr/clair-terre-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Au clair de la terre</i></a> de Christine Renard, c&rsquo;est à une superbe redécouverte que nous vous convions : celle d&rsquo;une grande plume féminine de la SF française, avec un manuscrit perdu depuis 1979; enfin retrouvé. Christine Renard offre une très belle vision du récit d&rsquo;invasion extraterrestre, qui apporte un œil nouveau au sujet, loin de l&rsquo;approche catastrophiste et belliqueuse habituelle. Ce roman à la fois lumineux et angoissant allie avec brio le malaise du fantastique avec l&rsquo;éblouissement de la science-fiction.</p> <p style="text-align: justify;">Une autre redécouverte nécessaire, c&rsquo;est celle de Jacques Boireau, autre secret trop bien gardé de la SF française. <a href="https://www.moutons-electriques.fr/chroniques-sarrasines-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Chroniques sarrasines</i></a>, c&rsquo;est une uchronie originale et inédite, celle de la confrontation entre une société industrielle et polluée (nord de la France) et une société mixte et écologiste (sud de la France). Cette utopie, non dénuée de tensions (racisme, occupation etc.), qui pose les questions très contemporaines de l&rsquo;importance écologique et de la mixité sociale, se trouve réunie pour la première fois en intégrale (avec de nombreux inédits).</p> <p style="text-align: justify;">Enfin, redécouverte toujours avec Elizabeth A. Lynn et <a href="https://www.moutons-electriques.fr/autre-lumiere-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Une autre lumière</i></a>. Lynn est l&rsquo;une des premières autrices à avoir intégré des personnages LGBT, et ce dès 1978, dans la SF américaine. Dans ce <i data-stringify-type="italic">space opera</i> antimilitariste et humaniste, l&rsquo;espace est un lieu de rencontre et non de conflit&#8230; Une belle réflexion sur le choix, la fin de vie et les destins inachevés.</p> <p style="text-align: justify;">Côté <i data-stringify-type="italic">fantasy</i>, saluons le retour en fanfare du <a href="https://www.moutons-electriques.fr/roi-aout"><i data-stringify-type="italic">Roi d&rsquo;août</i></a> de Michel Pagel, qui vient d&rsquo;en discuter sur France Culture (émission « Mauvais genres »). Il est plus que temps de découvrir cette grande <i data-stringify-type="italic">fantasy</i> historique, un texte majeur qui marqua le genre en France. Un pavé captivant, sur la destinée exceptionnelle du roi Philippe Auguste.</p> Les sorties du mois de janvier 2024 ! https://www.bragelonne.fr/blog/les-sorties-du-mois-de-janvier-2024/ SF | Bragelonne urn:uuid:48a37a36-094a-df2c-f38b-3932787a9eb3 Fri, 01 Mar 2024 01:00:00 +0100 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/rue9Wfek/uploads/blog/2024/parutions/parutions-janvier-2024-gf.jpg"> Finir Les Furtifs : La bande annonce est disponible https://lavolte.net/finir-les-furtifs-la-bande-annonce-est-disponible/ La Volte urn:uuid:f290cb39-2b99-aca7-3eac-9edc047efe63 Mon, 26 Feb 2024 15:09:25 +0100 Réalisé par Bruno Raymond-Damasio, ce documentaire retrace les derniers moments d&#8217;écriture du livre Les Furtifs aux côtés de son auteur : Alain Damasio, le frère du réalisateur. Les Furtifs : Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/finir-les-furtifs-la-bande-annonce-est-disponible/" rel="nofollow">Source</a></p> Grand prix SGDL : 3 auteurs de La Volte séléctionnés https://lavolte.net/grand-prix-sgdl-3-auteurs-de-la-volte-selectionnes/ La Volte urn:uuid:8a80e03c-b0d5-e457-f451-21caa4066a24 Mon, 26 Feb 2024 14:25:39 +0100 La Société des Gens de Lettres (SGDL), qui remet chaque année douze prix littéraires dotés et trois bourses de création, crée un nouveau prix destiné à récompenser une œuvre de littérature relevant du domaine de l&#8217;imaginaire. Pour cette première édition, trois auteur de La Volte ont été retenus : Li-cam avec Visite (La Volte). Léo [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/grand-prix-sgdl-3-auteurs-de-la-volte-selectionnes/" rel="nofollow">Source</a></p> Stéphane Arnier nous parle de La brume l’emportera https://mnemos.com/2024/02/19/stephane-arnier-nous-parle-de-la-brume-lemportera/ Mnémos urn:uuid:d27d82b3-3612-d903-1327-0af0c5d19775 Mon, 19 Feb 2024 09:45:57 +0100 A l&#8217;occasion de la sortie prochaine de notre nouvelle Pépite de l&#8217;Imaginaire, Stéphane Arnier nous livre quelques secrets d&#8217;écriture autour de La brume l&#8217;emportera. La brume l’emportera, votre nouveau roman, [&#8230;] <p>A l&#8217;occasion de la sortie prochaine de notre nouvelle Pépite de l&#8217;Imaginaire, Stéphane Arnier nous livre quelques secrets d&#8217;écriture autour de <em><a href="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/">La brume l&#8217;emportera</a></em>.</p> <p><em><strong>La brume l’emportera</strong></em><strong>, votre nouveau roman, sort prochainement. Comment celui-ci est-il né ? Qu’est-ce qui vous a poussé à prendre la plume ?</strong></p> <p>Un peu comme la brume du livre, l’idée est apparue il y a environ huit ans, alors que je me trouvais en montagne par temps maussade. La marche nous a menés au-dessus de la grisaille, et la vision depuis là-haut – tout ensoleillée – était spectaculaire : j’adore ce type de panorama où l’on se tient face à une mer de nuages qui s’étend jusqu’à l’horizon, avec seulement quelques hauts sommets qui émergent comme des îles. Je me suis dit : «<em> Il faudrait que j’écrive un roman dans un monde comme ça, tout recouvert de brume</em> ».</p> <p>Ensuite, ça s’est additionné avec d’autres inspirations et idées. J’ai attendu longtemps avant de pouvoir répondre à la question : « <em>Qu’est-ce que c’est que cette brume qui engloutit le monde, exactement ? » C’est le jour où j’ai trouvé ma réponse que j’ai su que, cette fois, je tenais le livre</em>.</p> <p><strong>Pouvez-vous nous dire quelques mots sur son intrigue ? Comment avez-vous créé votre univers ?</strong></p> <p>Dans cet univers, cela fait huit ans qu’une brume est apparue mystérieusement et n’a cessé de monter, jour après jour, faisant disparaître tout ce qu’elle touchait. Le décor est donc celui que j’évoquais ci-dessus&nbsp;: des montagnes et cordillères qui subsistent comme des îles dans une mer de nuages. Or, cette brume est apparue à la fin d’une guerre entre deux peuples, et deux représentants de ces peuples vont se rencontrer et être amenés à voyager ensemble. Il semblerait que la brume contienne la mémoire du monde. Pour le meilleur ou le pire, la brume fait peu à peu disparaître le monde présent pour ramener le passé d’avant-guerre. Reste à savoir si cela est une bonne chose ou pas… et évidemment les personnages n’ont pas tout à fait le même avis là-dessus.</p> <p><strong>On y suit Keb Gris-de-pierre et Maramazoe, deux êtres que tout oppose. Qui sont-ils ? Ont-ils suivi le chemin que vous leur aviez tracé ou vous ont-ils surpris ?</strong></p> <p>Très tôt dans la création de <a href="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/" data-type="link" data-id="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/">ce roman</a>, j’avais la vision (et l’envie) de deux personnages opposés qui apprennent à se connaître et à s’apprécier – le <em>trope</em> « <em>ennemies to friends</em> », comme on dit, qui est quelque chose que j’adore dans les histoires des autres.</p> <p>Keb est le narrateur de cette histoire, c’est un ancien berger à la peau noire, petit et sec, un peu bougon, un pur montagnard dans l’âme. Et il va être amené à croiser le chemin de Maramazoe, une colosse des îles, à la peau dorée et au sourire inébranlable. Une paire tout en contrastes ! Chacun d’eux a beaucoup perdu par le passé, que ce soit à cause de la guerre puis de la brume, mais ils n’y réagissent pas pareil et n’ont pas la même vision de la vie. Quelque chose au début de l’histoire va les attacher ensemble – littéralement – les empêchant de s’éloigner l’un de l’autre de plus d’une dizaine de pas. À partir de là, coursés par la brume, ils vont faire équipe pour trouver comment dissiper l’étrange phénomène.</p> <p>Je suis un auteur très structurel, donc ils ne se sont pas vraiment écartés du chemin que j’avais imaginé pour eux… mais l’écriture leur a apporté beaucoup de nuances que je n’avais pas forcément anticipées. Je m’étais amusé à tracer leurs premiers contours de façon très caricaturale&nbsp;: le petit et la grande, le râleur et la radieuse, l’homme des montagnes et la femme des îles. Mais évidemment, avec leurs histoires respectives et tout le temps qu’ils passent ensemble, ils déforment leurs propres moules. Maramazoe, que j’avais au départ envisagée inébranlable, se découvre des failles ; Keb, que j’avais prévu très rustre, se montre finalement très humain sous sa carapace.</p> <p><strong>Vous sentez-vous plus proche de l’un ou de l’autre ? Pourquoi ?</strong></p> <p>Généralement, quand j’écris mes romans, je me sens proche des personnages qui ont le plus tort, ceux qui ont le plus à apprendre pendant le récit. Je suis donc beaucoup plus proche de Keb, sur ce coup-là : c’est lui qui grandit le plus dans cette histoire. Il est le narrateur, mais je dirais que Maramazoe est en quelque sorte l’héroïne – une héroïne à la Mary Poppins, du genre « <em>catalyseur</em> » qui débarque dans l’existence du protagoniste pour l’obliger à changer.</p> <p><strong>Avec </strong><em><strong>La brume l’emportera</strong></em><strong>, aviez-vous envie de traiter de sujets, thématiques, qui vous tiennent à cœur ?</strong></p> <p>C’est un roman que j’aurais presque pu appeler « <em>à nos actes manqués</em> » : j’avais envie de parler du passé, des erreurs qui nous pèsent, de nos regrets. Je pense que ça nous arrive à toutes et tous de se demander, parfois, ce que serait notre vie si nous n’avions pas fait ceci ou cela. On s’imagine l’existence comme des routes avec des bifurcations et des carrefours. Que se passerait-il si on pouvait rembobiner le monde ? À partir d’où le ferait-on recommencer ? Est-ce que, vraiment, ça serait une bonne idée ?</p> <p>Quelque part, on retrouve <a href="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/">dans ce livre</a> des thématiques cousines de mes précédents romans, qui évoquaient déjà le cycle de la vie, le deuil, les choses qui se terminent.</p> <p><strong>Avez-vous eu des sources d’inspirations en particulier ? </strong></p> <p>Un roman est toujours un sacré mélange d’inspirations diverses&nbsp;: parfois on retrouve d’où elles viennent, et parfois c’est difficile, à force de les avoir malaxées et associées à d’autres. Pour ce livre, deux inspirations évidentes me viennent à l’esprit.</p> <p>La première est la lecture des essais de l’auteur de fantasy américain Brandon Sanderson sur les lois de la magie – trois textes de réflexions où il décortique et explique ce qui fait, selon lui, de bons systèmes de magie pour les romans de fantasy. Lire ses essais m’a décomplexé sur l’usage de certaines « <em>capacités surnaturelles</em> » dans mes propres écrits, un sujet où j’étais auparavant plutôt timide. Ainsi, dans <em>La brume l’emportera</em>, Keb peut – le temps d’une apnée – se rendre dans le passé ; Maramazoe peut tisser d’étranges liens de brume – dont l’un attache justement les deux personnages ensemble. J’ai tenté de pousser ces deux concepts assez loin pour doter le livre de quelques scènes assez spectaculaires – du moins je crois, j’espère ! – tout en leur donnant du sens.</p> <p>La seconde inspiration est, très clairement, la Nouvelle-Zélande – un pays de cœur où j’ai séjourné deux fois, pour environ huit ou neuf mois de déambulations en tout. Dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/la-brume-lemportera/">La brume l’emportera</a></em>, il y a une marche sur un volcan, scène que j’ai rédigée sur la base de mes photos de randonnée du mont Tongariro. Et évidemment, le personnage de Maramazoe – avec sa masse, ses tatouages et sa rame cérémonielle – doit énormément à une exposition que j’ai visitée sur les femmes Maori.</p> <p><strong>Vous écrivez également des textes pour des spectacles </strong>(<strong><em>Imagin’Airs</em></strong><strong>)</strong><strong> et pour le jeu de rôle (</strong><em><strong>Thoan, Trégor</strong></em><strong>). Travaillez-vous de la même façon ? Quelles sont les joies et les difficultés de chacun de ces types d’écrits ?</strong></p> <p>À chaque fois qu’on raconte une histoire, il y a deux aspects&nbsp;: le côté dramaturgie (l’univers, les personnages, l’intrigue), dont beaucoup de principes demeurent identiques indépendamment du support ; et le côté narration (la façon de raconter), qui dépend complètement du média. Raconter la même histoire est forcément différent en roman ou en BD, en film ou en jeu vidéo. On vit d’ailleurs une époque passionnante à ce sujet, avec de nombreuses histoires adaptées sur de multiples supports, avec parfois des ratés, et parfois des choses extraordinaires – les deux cas étant riches d’enseignements.</p> <p>Pour répondre à la question, je travaille toujours un peu de la même façon au début, lors de ma phase préparatoire, côté dramaturgie&nbsp;: j’ai besoin de partir d’un thème que je veux traiter, de savoir de quoi je parle, et j’imagine alors mon décor et mes personnages en fonction. Mais ensuite, à l’écriture, il faut s’y prendre autrement d’un média à un autre. Nouvelle, roman, jeu de rôle, spectacle théâtral, jeu vidéo – les difficultés sont innombrables et essentiellement techniques, souvent liées à tout un tas de contraintes liées au média concerné… mais c’est ça qui est intéressant.</p> <p><strong>Avez-vous un format de prédilection ?</strong></p> <p>J’ai touché à plusieurs formats parce que j’aime la variété et que c’est un super apprentissage, mais ce qui m’a « <em>choppé</em> » quand j’étais tout gamin, c’est la lecture de romans. Même si j’aime tous les imaginaires, ce sont les romans qui m’entraînent le plus loin quand je lis les histoires des autres. Alors, aujourd’hui, si je ne devais choisir qu’une seule forme d’écriture, ça serait le roman. C’est celle dans laquelle je me sens le plus libre de développer ce dont j’ai vraiment envie de parler, celle dans laquelle je me sens le plus confortable quand je m’y immerge pendant des jours, des semaines ou des mois. Et puis, même si je me plains souvent de la lenteur et de la longueur qui sont associées à l’écriture de romans, je crois que ça me correspond bien : je suis un créateur lent.</p> <p><strong>Vous tenez un petit blog de travail intitulé </strong><em><strong>Encre Café</strong></em><strong> où vous parlez de vos projets en cours et de votre quotidien d’auteur. Quel serait votre conseil à un-e aspirant-e écrivain-e ?</strong></p> <p>Le conseil qu’on m’a donné il y a dix ans et qui m’a le plus marqué est celui-ci : « <em>Ne considérez pas l’écriture de fiction comme un art différent des autres. Lancez-vous en littérature de la même façon que vous le feriez en musique ou en dessin</em> ».</p> <p>Il se trouve que je me suis lancé dans la musique à la même époque qu’en écriture, et ça m’a frappé : pour apprendre à jouer de la batterie, je me suis inscrit à une école de musique, j’ai pris des cours avec un prof, j’ai ingurgité de la théorie, j’ai travaillé des gammes, etc. Cela me semblait évident que j’aurais du mal à devenir un bon musicien sans cela. Mais en écriture, même si je sentais que j’avais tout autant à apprendre, il était plus difficile d’identifier le « <em>quoi</em> ». Les aspects techniques de l’écriture de fiction sont moins évidents de prime abord, parce qu’on a appris à lire et écrire quand nous étions petits et qu’on ne « <em>voit pas</em> » nos lacunes. Pourtant, ces aspects techniques existent bel et bien, et ils sont tout aussi réels qu’en musique : comment choisir sa narration parmi les différentes qui existent, comment écrire concrètement chacune d’entre elles, comment gérer les points de vue, comment user des multiples aspects de la dramaturgie, etc. Je pense qu’il est important de se montrer aussi sérieux sur l’aspect « <em>apprentissage</em> » qu’avec n’importe quelle autre pratique – et aussi lucide sur le temps que ça demande, et sur le fait que… ça n’a pas de fin. Mais c’est ça qui est intéressant !</p> Les sorties du mois de février 2024 ! https://www.bragelonne.fr/blog/les-sorties-du-mois-de-fevrier-2024/ SF | Bragelonne urn:uuid:acff9071-2c3c-2a18-2f92-82d03275a949 Fri, 16 Feb 2024 16:11:57 +0100 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/npe6C6iV/uploads/blog/2024/parutions/parutions-fevrier-2024-gf.jpg"> Lavie Tidhar nous parle de Central Station https://mnemos.com/2024/02/16/lavie-tidhar-nous-parle-de-central-station/ Mnémos urn:uuid:01af60b9-be87-bba2-91fc-bca93459c597 Fri, 16 Feb 2024 09:42:38 +0100 À l’occasion de la sortie en France de Central Station, Lavie Tidhar revient sur l’écriture de ce roman qui fait du bien à l&#8217;âme de la science-fiction.Marqué par des récits [&#8230;] <div data-elementor-type="wp-post" data-elementor-id="5166" class="elementor elementor-5166" data-elementor-post-type="post"> <div data-particle_enable="false" data-particle-mobile-disabled="false" class="elementor-element elementor-element-68a2d2ea e-flex e-con-boxed wpr-particle-no wpr-jarallax-no wpr-parallax-no wpr-sticky-section-no e-con e-parent" data-id="68a2d2ea" data-element_type="container" data-settings="{&quot;content_width&quot;:&quot;boxed&quot;}" data-core-v316-plus="true"> <div class="e-con-inner"> <div class="elementor-element elementor-element-4fe74fec elementor-widget elementor-widget-text-editor" data-id="4fe74fec" data-element_type="widget" data-widget_type="text-editor.default"> <div class="elementor-widget-container"> <style>/*! elementor - v3.19.0 - 07-02-2024 */ .elementor-widget-text-editor.elementor-drop-cap-view-stacked .elementor-drop-cap{background-color:#69727d;color:#fff}.elementor-widget-text-editor.elementor-drop-cap-view-framed .elementor-drop-cap{color:#69727d;border:3px solid;background-color:transparent}.elementor-widget-text-editor:not(.elementor-drop-cap-view-default) .elementor-drop-cap{margin-top:8px}.elementor-widget-text-editor:not(.elementor-drop-cap-view-default) .elementor-drop-cap-letter{width:1em;height:1em}.elementor-widget-text-editor .elementor-drop-cap{float:left;text-align:center;line-height:1;font-size:50px}.elementor-widget-text-editor .elementor-drop-cap-letter{display:inline-block}</style> <p>À l’occasion de la sortie en France de <em><a href="https://mnemos.com/livre/central-station/" data-type="link" data-id="https://mnemos.com/livre/central-station/">Central Station</a></em>, Lavie Tidhar revient sur l’écriture de ce roman qui fait du bien à l&#8217;âme de la science-fiction.<br />Marqué par des récits comme <em>City</em> de Clifford D Simak et <em>Les Seigneurs de l’Instrumentalité</em> de Cordwainer Smith, Lavie Tidhar est l’un de ces rares auteurs qui savent aussi bien jouer avec la forme et le genre, que mélanger les styles, et créer quelque chose de complètement différent, de merveilleux</p> <p><strong>Votre première publication a été un recueil de poésie en 1998 en hébreu. Écrivez-vous encore de la poésie ?</strong></p> <p>Bien sûr ! À un moment, je me suis mis à écrire de la poésie en anglais – mon premier recueil était de la poésie hébraïque. Peut-être qu’un jour je ferai un recueil en anglais, mais pas de si tôt. Je n’en écris pas beaucoup – une poignée de poèmes par an peut-être, si j’ai de la chance. Et seulement un ou deux de bons. À l’époque, je publiais dans de petits magazines de poésie britanniques, et de temps en temps, je glisse encore un ou deux poèmes dans un roman, mais sinon, je n’écris plus pour être publié. Je publie tellement de fiction, que ça fait du bien d’avoir un petit coin rien que pour moi !</p> <p><strong>Vos premiers écrits influencent-ils vos dernières sorties ?</strong></p> <p>Je me considère toujours comme un poète avant tout, je suppose – peut-être comme un poète raté ! Je mets donc toujours cela en avant lorsque j’écris, et j’ai également créé, initialement pour plaisanter, le poète fictif « <em>Lior Tirosh</em> » pour être une sorte de remplaçant lorsque je voulais citer certains poèmes dans un livre. Il a cependant pris son envol, et il existe en quelque sorte en marge de l’univers de <em><a href="https://mnemos.com/livre/central-station/">Central Station</a></em> et, en tant que personnage à part entière, dans <em><a href="https://mnemos.com/livre/aucune-terre-nest-promise/">Aucune terre n’est promise</a></em>, bien qu’il ne soit pas vraiment comme moi dans ce livre. Je me suis inspiré dans une certaine mesure de mon ami Shimon Adaf, qui est un poète fortement apprécié. Mais j’ai l’impression que c’était il y a longtemps ! Une partie de moi souhaite encore pouvoir écrire comme je le faisais à l’époque, mais malheureusement on n’est jeune qu’une fois !</p> <p><strong>Comment s’est faite la transition vers la fiction pour vous ? Comment avez-vous commencé à écrire des fictions et pourquoi ?</strong></p> <p>J’ai eu deux décisions à prendre dès le début. La première était que j’avais l’impression d’avoir besoin de faire une pause avec la poésie. Que je n’avais plus rien à dire à l’époque. La question était donc : est-ce que je me tourne vers la fiction comme une sorte de second choix ? Et ce qui est bien avec la fiction, c’est qu’on ne peut pas aspirer à la perfection dans un roman. C’est possible dans un poème, mais vous ne pourrez probablement pas atteindre la perfection, et même les grands poètes n’ont réussi qu’un ou deux poèmes parfaits au cours de leur vie. Il y a donc moins de pression avec la fiction, sachant qu’elle ne peut jamais être parfaite.Le deuxième choix que j’ai dû faire au début était de savoir si j’écris en hébreu ou en anglais ? Et étant jeune, ambitieux et stupide, j’ai décidé d’écrire en anglais, qui est ma deuxième langue, avec la logique que je préfère rivaliser avec beaucoup de gens dans un grand bassin plutôt qu’avec quelques-uns dans un petit bassin. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela fonctionne ! À l’époque aussi, j’avais un ami qui était nouvelliste, et il m’a montré comment écrire des histoires, les soumettre à des magazines et obtenir des refus. Des refus ! Cela semblait tellement glamour. L’idée que vous pouvez écrire quelque chose et que quelqu’un le lira réellement ! J’ai donc commencé à faire ça un jour et je n’ai jamais arrêté. Et bien sûr, la première fois que vous vendez une histoire, c’est une telle montée d’adrénaline, et vous cherchez à la reproduire. Mais les enjeux augmentent à chaque fois. Un meilleur salaire, un meilleur magazine, puis vous voulez un prix, puis vous voulez ce contrat télé&#8230; Cela ne finit jamais. J’ai de la chance d’avoir certaines de ces choses, mais aussi de n’écrire que pour moi même et parce que je pense que ce que j’écris a besoin d’être écrit. La publication et tout ce qui va avec n’est donc qu’un bonus. Ce que j’apprécie, c’est l’écriture elle-même, et cela n’a jamais changé. Si cela évolue, il sera temps de faire autre chose !</p> <p><strong>La science-fiction est le reflet du présent ainsi qu’une vision de l’avenir. <em>Central Station</em> est un roman personnel, mais aussi universel, porteur d’espoir. Que vouliez-vous dire ? Partager ?</strong></p> <p>Je vivais en Israël en 2010-2011, et c’est le véritable endroit qui m’a inspiré. Le quartier de la gare routière centrale de Tel Aviv, à la fois l’énorme et bizarre édifice labyrinthique de la gare elle-même – qui possède son propre abri antiatomique – et des colonies de chauves-souris ! – et la zone qui l’entoure, très pauvre et habitée par des réfugiés africains et des migrants économiques venus d’Asie. J’ai pensé, je veux écrire sur cet endroit. Et je voulais l’imaginer loin dans le futur et retracer la vie des descendants des personnes qui y vivent aujourd’hui. C’était ça mon inspiration.L’autre chose que je voulais faire était de m’amuser avec tous les « <em>jouets</em> » brillants de la science-fiction classique. Vous savez, les vaisseaux spatiaux, les robots, le génie génétique et l’IA – mais mon but était de fixer tout cela en arrière-plan, puis de l’ignorer en quelque sorte ! Et écrire simplement de petites histoires sur les petites gens de ce futur. Je ne pensais tout simplement pas que quiconque le publierait un jour ! Je l’ai donc écrit en plusieurs parties, sachant que j’aurais pu le vendre sous forme de nouvelles aux magazines, mais je pensais qu’en tant que livre, il était voué à l’échec. Et j’étais très heureux qu’on m’ait prouvé le contraire !</p> <p><strong><em>Central Station</em> représente-il quelque chose de particulier à vos yeux ? Dans votre carrière ?</strong></p> <p>Bien sûr, bien sûr… Chaque livre est spécial, je l’espère, mais celui-ci a vraiment été une telle surprise. Je ne m’attendais pas à ce qu’il sorte. En fait, à un moment donné, je pensais l’auto-éditer ! C’est donc le seul livre dont je n’attendais absolument rien. Et puis, à l’époque, j’avais terminé deux ouvrages que j’avais avec Hachette, et cette relation semblait aller nulle part, et je me suis dit, d’accord, il va falloir que je trouve un vrai travail ou quelque chose comme ça. Ce que je fais pratiquement chaque année. Et puis <em><a href="http://mnemos.com/livre/central-station/">Central Station</a></em> est sorti et&#8230; a eu sa propre vie. Il n’a cessé d’être publié, partout dans le monde, et de remporter des prix, etc. C’était très surprenant. Et c’est aussi le début de cette très bonne relation avec Tachyon aux États-Unis, qui m’a permis d’écrire des livres qui me passionnaient beaucoup et qui n’auraient jamais eu leur place chez l’un des grands éditeurs. Cela a donc été très enrichissant et je garde un sentiment très spécial pour ce roman. Et il sort encore ! J’ai pu le lancer en Chine juste avant la pandémie, puis il a remporté un prix là-bas alors que j’étais confiné et que je ne pouvais pas y aller. Et maintenant, il paraît en France !</p> <p><strong><em>Central Station</em> sort en France prochainement, cela signifie-t-il quelque-chose pour vous ?</strong></p> <p>Oui, je suis ravi ! Je suis aux anges. J’étais tellement heureux quand <em><a href="http://mnemos.com/livre/aucune-terre-nest-promise/">Aucune terre n’est promise</a></em> est sorti au Label Mu. J’ai toujours admiré la façon dont la France a soutenu certains écrivains – comme la façon dont elle a accueilli très tôt Philip K. Dick, ou des auteurs comme Chester Himes dans la Série noire – donc j’ai toujours espéré y trouver aussi une place. J’espère juste que les lecteurs l’apprécieront !</p> <figure class="wp-block-image size-large"><img fetchpriority="high" decoding="async" width="736" height="1024" class="wp-image-5167" src="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-736x1024.jpg" alt="" srcset="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-736x1024.jpg 736w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-216x300.jpg 216w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-768x1069.jpg 768w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-1104x1536.jpg 1104w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-300x417.jpg 300w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-600x835.jpg 600w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK-64x89.jpg 64w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/C1-Central-Station-2024-OK.jpg 1380w" sizes="(max-width: 736px) 100vw, 736px" /></figure> <p> </p> <p><br /><br /><br /><br /></p> </div> </div> </div> </div> </div> Pour la Saint Valentin : offrez des livres ! https://mnemos.com/2024/02/14/pour-la-saint-valentin-offrez-des-livres/ Mnémos urn:uuid:e541a147-82dc-cce5-8628-a69cb27d32db Wed, 14 Feb 2024 09:11:34 +0100 Nous vous avons préparé une sélection de trois titres parus en 2023, trois textes où l&#8217;amour joue un rôle primordial sur fond d&#8217;aventures, de magie et de voyages avec des [&#8230;] <p>Nous vous avons préparé une sélection de trois titres parus en 2023, trois textes où l&#8217;amour joue un rôle primordial sur fond d&#8217;aventures, de magie et de voyages avec des sentiments intenses, des quêtes passionnantes, des périples semés d&#8217;embûches&#8230;</p> <p><strong>&#8211;&nbsp;</strong><a href="https://mnemos.com/livre/la-morsure-des-roses/"><em>La Morsure des roses</em></a>&nbsp;<strong>de Christophe Guillemain</strong></p> <p>Un roman où tragédie et enjeux cosmiques s&#8217;entremêlent avec force et virtuosité pour tisser une histoire universelle.</p> <p>L’histoire de Caelynn, et de sa jeune sœur qui voient voit leur avenir bouleversé après l&#8217;exécution de leur précepteur, le chevalier des roses.<br>Séparations, jalousies, trahisons&#8230; Pourront-elles se soustraire à la tyrannie d&#8217;une famille dysfonctionnelle&nbsp;? Ou la folie et la mort sont-elles les seules issues&nbsp;?</p> <p><strong>&#8211;&nbsp;</strong><a href="https://mnemos.com/livre/tous-les-hommes/"><em>Tous les Hommes</em></a>&nbsp;<strong>d&#8217;Emmanuel Brault</strong></p> <p>“<em>Une des plus belles histoires d’amours et de révolution de la science-fiction !</em>” Actualitté<br>Sur le vaisseau Ulysse31, le capitaine Vangelis, son apprenti Astide et le mécano Alfred voyagent et réalisent des missions pour le compte de la Fédération, visitant planètes arides, cités des plaisirs ou souks hauts en couleur. Mais au cours de l&#8217;un de leur mandat, leur réalité se heurte à trois concepts simples : Liberté, Égalité, Fraternité. Les amours et ambitions de chacun face à un pouvoir fédéral hypocrite vont alors se dessiner&#8230;</p> <p><strong>&#8211;&nbsp;</strong><a href="https://mnemos.com/livre/emblemes-tome-1-le-cercle-des-geographes/"><em>Emblèmes</em></a>&nbsp;<em><strong>d’Ina Siel</strong></em></p> <p>Plongez au cœur d&#8217;une duologie pleine de mystères, dans une atmosphère&nbsp;<em>green academia</em>&nbsp;!</p> <p>Erèbe, coincé dans un manoir aussi vétuste que la profondeur de ses cauchemars, se retrouve à faire la connaissance de Cécilie, jeune femme à la volonté de fer et aux desseins secrets.<br>Mais peut-il lui faire confiance&nbsp;? Sont-ils la solution de l&#8217;un pour l&#8217;autre ? Ou est-ce seulement un leurre&nbsp;? Recrutés pour une excursion de prestige vers Exotica, une terre peuplée de créatures magiques, Cécilie et Erèbe vont devoir faire des choix&#8230;</p> <p><strong>ALORS DITES-LE AVEC DES LIVRES&nbsp;!</strong></p> <figure class="wp-block-image size-full"><img fetchpriority="high" decoding="async" width="851" height="315" src="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1.jpg" alt="" class="wp-image-5163" srcset="https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1.jpg 851w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1-300x111.jpg 300w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1-768x284.jpg 768w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1-600x222.jpg 600w, https://mnemos.com/wp-content/uploads/2024/02/202401_Ban_FB-1-64x24.jpg 64w" sizes="(max-width: 851px) 100vw, 851px" /></figure> « Banishers : Ghosts of New Eden », le nouveau jeu de Focus entertainment et de Stéphane Beauverger est sorti https://lavolte.net/banishers-ghosts-of-new-eden-le-nouveau-jeu-de-focus-entertainment-et-de-stephane-beauverger-est-sorti/ La Volte urn:uuid:8717f3aa-8947-ea03-49df-e1102d763456 Tue, 13 Feb 2024 11:15:19 +0100 Né en 1969, Stéphane Beauverger vit aujourd’hui en Bretagne dans le pays du Léon. Journaliste de formation, il rencontre Pierre Christin, le talentueux scénariste de Bilal et Mézières entre autres, qui sera son professeur. Il publie quatre romans à La Volte : sa trilogie Chromozone (2005-2006) et Le déchronologue (2009) qui remportera d&#8217;ailleurs 5 prix. [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/banishers-ghosts-of-new-eden-le-nouveau-jeu-de-focus-entertainment-et-de-stephane-beauverger-est-sorti/" rel="nofollow">Source</a></p> Planète B : UN MINISTÈRE DU FUTUR FACE À L’URGENCE CLIMATIQUE – ENTRETIEN AVEC KIM STANLEY ROBINSON https://lavolte.net/planete-b-un-ministere-du-futur-face-a-lurgence-climatique-entretien-avec-kim-stanley-robinson/ La Volte urn:uuid:fb66df9d-b898-6d11-0803-9c0069ba8600 Mon, 05 Feb 2024 14:50:42 +0100 La faille dans le climat est apparue au grand jour avec la création du GIEC en 1988 et son premier rapport publié en 1990. Cette faille est en train de devenir un gouffre béant. Depuis le film de science-fiction « Le jour d&#8217;après » de Roland Emmerich en 2004, et le documentaire « Une vérité qui dérange » d&#8217;Al [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/planete-b-un-ministere-du-futur-face-a-lurgence-climatique-entretien-avec-kim-stanley-robinson/" rel="nofollow">Source</a></p> Hexagon ComicsParution de Janvier https://riviereblanche.com/index.html#4eJO2gIw RiviereBlanche urn:uuid:b24b16d3-cc11-8ffe-cb21-647a5a37fe05 Thu, 01 Feb 2024 23:21:47 +0100 Le Garde Sénégalais - 52 pages n&b - 12 euros. Scénario: M. M. Sy - Dessins: Narotam.<br>Kanta, le Garde Sénégalais, a fait sa première apparition dans Les Partisans du Désert (dans Les Partisans No. 2). Il a fallu deux ans pour constituer l’authentique équipe d’auteurs sénégalais qui a produit ce numéro. Le scénariste Mouhamadou Moustapha Sy est l'auteur de Sapiens Vampiris. Le dessinateur Narotam travaille comme caricaturiste pour le journal sénégalais Le Politicien. L'histoire se déroule entre 1914 et 1938 et met en scène les Tirailleurs Sénégalais, un corps d'infanterie créé en 1857 qui s'est courageusement battu pendant la Première Guerre mondiale.<br>​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Pour acheter RêvesVoltes : S’emparer des questions sociales avec les éditions LA VOLTE le temps d’un week-end – Ground Control (Paris 12) https://lavolte.net/revesvoltes-semparer-des-questions-sociales-avec-les-editions-la-volte-le-temps-dun-week-end-ground-control-paris-12/ La Volte urn:uuid:ef52e795-efdd-0dc7-7840-5f32c557695a Thu, 01 Feb 2024 17:19:10 +0100 Le 10 ET 11 FÉVRIER 2024 &#8211; GROUND CONTROL (PARIS 12) De la prise de conscience jusqu’aux luttes, les récits charrient envies, idées et émotions qui peuvent nous amener à imaginer un monde meilleur, des modes de vie plus ouverts aux autres. On peut refuser, agir et non subir, un présent dystopique, et envisager des [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/revesvoltes-semparer-des-questions-sociales-avec-les-editions-la-volte-le-temps-dun-week-end-ground-control-paris-12/" rel="nofollow">Source</a></p> Février 2024 http://blog.moutons-electriques.fr/2024/02/01/fevrier-2024/ Les moutons électriques — le blog urn:uuid:198e4013-c926-301c-8c18-932afd141a50 Thu, 01 Feb 2024 07:50:42 +0100 La fin magistrale d&#8217;une trilogie, le retour en fanfare d&#8217;un roman majeur, et deux redécouvertes nécessaires : en ce début d&#8217;an 2024, notre vingtième année, nous poursuivons notre travail de passion et de création de l&#8217;imaginaire. La fin magistrale, c&#8217;est &#8230; <a href="http://blog.moutons-electriques.fr/2024/02/01/fevrier-2024/">Continuer la lecture <span class="meta-nav">&#8594;</span></a> <p style="text-align: justify;">La fin magistrale d&rsquo;une trilogie, le retour en fanfare d&rsquo;un roman majeur, et deux redécouvertes nécessaires : en ce début d&rsquo;an 2024, notre vingtième année, nous poursuivons notre travail de passion et de création de l&rsquo;imaginaire.</p> <p style="text-align: justify;">La fin magistrale, c&rsquo;est bien entendu celle la trilogie du <i data-stringify-type="italic">Chevalier aux épines </i>de Jean-Philippe Jaworski : <i data-stringify-type="italic"><a href="https://www.moutons-electriques.fr/chevalier-epines-3">Le Débat des dames</a>. U</i>n roman audacieux, puissant, qui ne vous séduit que pour mieux vous retourner la tête. C&rsquo;est l&rsquo;art de Jaworski au plus haut et, avec déjà 20 000 exemplaires vendus des deux premiers tomes, le couronnement d&rsquo;une  réussite à couper le souffle.</p> <p style="text-align: justify;">Le retour en fanfare, c&rsquo;est celui du <a href="https://www.moutons-electriques.fr/roi-aout"><i data-stringify-type="italic">Roi d&rsquo;août</i></a> de Michel Pagel, plus grosse vente de l&rsquo;auteur et pourtant indisponible depuis près de 20 ans. Il est plus que temps de retrouver cette grande <i data-stringify-type="italic">fantasy</i> historique qui marqua le genre en France. Un pavé captivant, sur la destinée exceptionnelle du roi Philippe Auguste. À noter que Michel Pagel en parlera sur France Culture le 25 février, dans l&rsquo;émission « Mauvais genres ».</p> <p style="text-align: justify;">Une redécouverte nécessaire, c&rsquo;est bien entendu celle d&rsquo;un chef-d&rsquo;œuvre méconnu de la grande Ursula Le Guin, <i data-stringify-type="italic"><a href="https://www.moutons-electriques.fr/oeil-heron-vertiges">L&rsquo;Œil du héron</a>, </i>qui ressort en moyen format dans notre collection de SF, la « Bibliothèque des Vertiges ». Une pépite recelant toutes les qualités qui font de Le Guin une figure clef de la SF contemporaine.</p> <p style="text-align: justify;">Enfin, une autre redécouverte nécessaire, c&rsquo;est celle de Jacques Boireau, secret trop bien gardé de la SF française. <a href="https://www.moutons-electriques.fr/chroniques-sarrasines-vertiges"><i data-stringify-type="italic">Chroniques sarrasines</i></a>, c&rsquo;est une uchronie originale et inédite, celle de la confrontation entre une société industrielle et polluée (nord de la France) et une société mixte et écologiste (sud de la France). Cette utopie, non dénuée de tensions (racisme, occupation etc.), qui pose les questions très contemporaines de l&rsquo;importance écologique et de la mixité sociale, se trouve réunie pour la première fois en intégrale (avec de nombreux chapitres inédits).</p> Bilan 2023 https://lavolte.net/bilan-2023/ La Volte urn:uuid:cf344850-b7d2-4e11-021e-b2ee9aa299fa Wed, 24 Jan 2024 11:57:20 +0100 À l'aube des 20 ans de la maison d'édition, retour sur les temps forts de 2023 aux éditions La Volte <p><a href="https://lavolte.net/bilan-2023/" rel="nofollow">Source</a></p> Les Terres de Sang / La Première loi : L'ordre chronologique https://www.bragelonne.fr/blog/les-terres-de-sang-la-premiere-loi-lordre-chronologique/ SF | Bragelonne urn:uuid:b29363fe-a99c-c280-505b-97eaac91cbcd Mon, 15 Jan 2024 21:56:13 +0100 <img src="https://www.bragelonne.fr/media/cache/news_sm/rc/Ogp1lnfM/uploads/blog/2024/abercrombie/abercrombie.jpg"> Parution de l’Oratorio furtif, une odyssée musicale et visuelle d’après les Furtifs d’Alain Damasio https://lavolte.net/parution-de-loratorio-furtif-dapres-les-furtifs-dalain-damasio/ La Volte urn:uuid:6edea8a9-4bf3-20cb-6f90-a36dde3b28e6 Mon, 15 Jan 2024 14:40:58 +0100 L’ORATORIO FURTIF : Une odyssée musicale et visuelle adaptée de l&#8217;Univers Épique de Les Furtifs d&#8217;Alain Damasio et signée Xavier Charles, Laëtitia Pitz, et Benoit Di Marco Parution le 18 janvier 2024 Dans une fusion audacieuse entre le visuel et l&#8217;auditif, le 18 janvier 2024 marquera la sortie tonitruante de L’ORATORIO FURTIF. Ce projet ambitieux, [&#8230;] <p><a href="https://lavolte.net/parution-de-loratorio-furtif-dapres-les-furtifs-dalain-damasio/" rel="nofollow">Source</a></p> Meilleurs vœux http://blog.moutons-electriques.fr/2024/01/12/meilleurs-voeux-2/ Les moutons électriques — le blog urn:uuid:ab38af5f-54c5-20a4-0b92-6ae8f7508241 Fri, 12 Jan 2024 12:37:45 +0100 L&#8217;équipe des Moutons électriques vous souhaite à toutes et à tous une belle et riche année 2024 ! Cette année marque les 20 ans de notre maison, mais aussi plein de surprises à venir&#8230; <p style="text-align: center;"><a href="http://blog.moutons-electriques.fr/2024/01/12/meilleurs-voeux-2/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n/" rel="attachment wp-att-4915"><img fetchpriority="high" decoding="async" class="aligncenter size-full wp-image-4915" src="http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n.jpg" alt="" width="2000" height="2000" srcset="http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n.jpg 2000w, http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n-300x300.jpg 300w, http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n-1024x1024.jpg 1024w, http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n-150x150.jpg 150w, http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n-768x768.jpg 768w, http://blog.moutons-electriques.fr/wp-content/uploads/2024/01/417507458_1268563174096537_4459880900351995525_n-1536x1536.jpg 1536w" sizes="(max-width: 2000px) 100vw, 2000px" /></a><strong>L&rsquo;équipe des Moutons électriques vous souhaite à toutes et à tous</strong><br /> <strong>une belle et riche année 2024 !</strong><br /> <strong>Cette année marque les 20 ans de notre maison,<br /> mais aussi plein de surprises à venir&#8230;</strong></p> Nouveau comité de programmation littéraire ! https://www.utopiales.org/nouveau-comite-de-programmation-litteraire/ Les Utopiales urn:uuid:b45105c8-6e86-fb10-5b1b-71715f3a2814 Thu, 11 Jan 2024 18:41:33 +0100 <p>Pour 2024, La Cité des Congrès de Nantes confie la direction de sa ligne éditoriale à un collège paritaire d’expert·es en littérature de science-fiction : &#8211; Le journaliste Nicolas Martin &#8211; L’éditeur Yann Olivier &#8211; La libraire Eva Sinanian &#8211; L’autrice Floriane Soulas Les Utopiales souhaitent à ces 4 co-programmateur·ices de travailler ensemble dans la <a href="https://www.utopiales.org/nouveau-comite-de-programmation-litteraire/" class="entry__more-link">[&#8230;]</a></p> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/nouveau-comite-de-programmation-litteraire/">Nouveau comité de programmation littéraire !</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p> <p>Pour 2024, La Cité des Congrès de Nantes confie la direction de sa ligne éditoriale à un collège paritaire d’expert·es en littérature de science-fiction :</p> <p>&#8211; Le journaliste Nicolas Martin</p> <p>&#8211; L’éditeur Yann Olivier</p> <p>&#8211; La libraire Eva Sinanian</p> <p>&#8211; L’autrice Floriane Soulas</p> <p>Les Utopiales souhaitent à ces 4 co-programmateur·ices de travailler ensemble dans la joie pour un succès collectif, à la croisée de leur imagination, leur audace et leur amour de la science-fiction.</p> <p>Un grand merci à l’autrice Jeanne-A Debats qui a assuré avec brio la délégation artistique des sept précédentes éditions.</p> <h2 class="wp-block-heading">Nicolas Martin</h2> <div class="wp-block-media-text is-stacked-on-mobile" style="grid-template-columns:40% auto"><figure class="wp-block-media-text__media"><img fetchpriority="high" decoding="async" width="300" height="300" src="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Nicolas-Martin_web.jpg" alt="" class="wp-image-13211 size-full" srcset="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Nicolas-Martin_web.jpg 300w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Nicolas-Martin_web-150x150.jpg 150w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Nicolas-Martin_web-100x100.jpg 100w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" /></figure><div class="wp-block-media-text__content"> <p>Nicolas Martin est auteur, scénariste, réalisateur et producteur de radio. Il a travaillé 20 ans à Radio France, et a notamment animé pendant 6 ans l&#8217;émission quotidienne «&nbsp;La méthode scientifique&nbsp;» sur France Culture. Il a réalisé une dizaine de courts métrages et de clips. Il co-écrit avec Simon Riaux un long métrage d&#8217;épouvante, actuellement en pré-production, <em>Nous sommes toujours là</em> pour La mer à boire productions, ainsi que deux séries fantastique et de science-fiction pour Aux Singuliers, filiale de Newen. Il est l’auteur d’une dizaine de nouvelles parues aux éditions ActuSF et le Bélial, et son premier roman, <em>Nos vies fragiles </em>sera publié en août 2024 aux éditions Au diable Vauvert. Il est également fondateur et présentateur du podcast de cinéma indépendant, réalisé sans trucage.</p> </div></div> <h2 class="wp-block-heading">Yann Olivier</h2> <div class="wp-block-media-text is-stacked-on-mobile" style="grid-template-columns:40% auto"><figure class="wp-block-media-text__media"><img decoding="async" width="300" height="300" src="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Yann-Olivier-©-Lensman-Studio_web.jpg" alt="" class="wp-image-13222 size-full" srcset="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Yann-Olivier-©-Lensman-Studio_web.jpg 300w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Yann-Olivier-©-Lensman-Studio_web-150x150.jpg 150w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Yann-Olivier-©-Lensman-Studio_web-100x100.jpg 100w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" /></figure><div class="wp-block-media-text__content"> <p>Yann Olivier est un lecteur aussi curieux qu&#8217;exigeant, présent aux Utopiales depuis l&#8217;adolescence. Après des études de philosophie, il devient éditeur et intègre la maison nantaise L&#8217;Atalante. Jamais à court d&#8217;idées, il sait proposer au lectorat francophone aussi bien des imaginaires positifs que des classiques du genre.</p> </div></div> <h2 class="wp-block-heading">Eva Sinanian</h2> <div class="wp-block-media-text is-stacked-on-mobile" style="grid-template-columns:40% auto"><figure class="wp-block-media-text__media"><img decoding="async" width="300" height="300" src="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Eva-Sinanian_web.jpg" alt="Eva-Sinanian Utopiales 2024" class="wp-image-13213 size-full" srcset="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Eva-Sinanian_web.jpg 300w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Eva-Sinanian_web-150x150.jpg 150w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2024/01/Eva-Sinanian_web-100x100.jpg 100w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" /></figure><div class="wp-block-media-text__content"> <p>Après des études consacrées au métiers du livre, Eva Sinanian a travaillé à plusieurs postes dans l&#8217;édition. Depuis quelques années, sa passion pour la science-fiction l&#8217;oriente plus spécifiquement vers des itérations queer et féministes. Elle a rejoint en 2019 la librairie parisienne &#8220;Les mots à la bouche&#8221; où elle est à la fois libraire et co-gérante depuis sa reprise en coopérative.</p> </div></div> <h2 class="wp-block-heading">Floriane Soulas</h2> <div class="wp-block-media-text is-stacked-on-mobile" style="grid-template-columns:40% auto"><figure class="wp-block-media-text__media"><img loading="lazy" decoding="async" width="300" height="300" src="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2019/04/SOULAS-Floriane-©DR.jpg" alt="SOULAS-Floriane ©DR" class="wp-image-489 size-full" srcset="https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2019/04/SOULAS-Floriane-©DR.jpg 300w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2019/04/SOULAS-Floriane-©DR-100x100.jpg 100w, https://www.utopiales.org/wp/../app/uploads/2019/04/SOULAS-Floriane-©DR-150x150.jpg 150w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" /></figure><div class="wp-block-media-text__content"> <p>Née en 1989, Floriane&nbsp;Soulas&nbsp;a fait une entrée remarquée dans les littératures de l’Imaginaire avec son premier roman&nbsp;<em>Rouille</em>&nbsp;(Scrineo, 2018&nbsp;; Pocket, 2019) couronné par le Prix ActuSF de l’Uchronie, le Prix Imaginales des Lycéens et le Prix Chrysalis – European Society of Science-Fiction. Après des études en école d’ingénieur, elle obtient un doctorat en génie mécanique, mais la littérature qu’elle dévore dès son plus jeune âge la rattrape. De son amour pour les auteurs du XIX<sup>e</sup>&nbsp;(Zola et Hugo) et les grands maîtres de la science-fiction (Asimov et Orwell) naîtra&nbsp;<em>Rouille</em>, récit steampunk. L’année suivante, elle emmène ses lecteurs dans la fantasy d’un Japon médiéval avec&nbsp;<em>Les Noces de la Renarde</em>&nbsp;(Scrineo, 2019&nbsp;; Pocket 2021). En 2021, elle publie son premier roman SF,&nbsp;<em>Les Oubliés de l’Amas</em>&nbsp;(Scrineo ; Pocket 2023), lauréat du Prix des Utopiales 2022.</p> </div></div> <p>The post <a href="https://www.utopiales.org/nouveau-comite-de-programmation-litteraire/">Nouveau comité de programmation littéraire !</a> appeared first on <a href="https://www.utopiales.org">Les Utopiales</a>.</p>